L'HOMME UNIDIMENSIONNEL. ESSAI SUR L'IDÉOLOGIE DE LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE AVANCÉE, Herbert MarcuseFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Reprenant les grandes lignes de l'essai « Sur quelques conséquences sociales de la technologie moderne » (1941), l'ouvrage fait suite à Éros et civilisation (1955) dans lequel Herbert Marcuse (1898-1979) revisitait de façon critique les conceptions freudiennes de la civilisation. Accueillant principalement les influences de Marx, Hegel, Freud et Heidegger, L'Homme unidimensionnel s'inscrit, d'un point de vue intellectuel, dans le courant de la théorie critique de l'école de Francfort à laquelle Marcuse collabora aux côtés de M. Horkheimer et de T. W. Adorno. Mais sa genèse directe est surtout à rattacher à l'exil en 1934 du philosophe juif vers les États-Unis sous la pression de la montée du nazisme en Allemagne. C'est en effet de son expérience américaine que Marcuse, alors professeur de politique et de philosophie à l'université de Boston, tire son analyse des forces sociales répressives engendrées par le modèle technologique prévalant dans les pays industriellement avancés.

Marcuse

Marcuse

Photographie

Le philosophe d'origine allemande Herbert Marcuse (1898-1979), ici en 1968. D'abord membre de l'école de Francfort, il connut la notoriété avec L'Homme unidimensionnel

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « L'HOMME UNIDIMENSIONNEL. ESSAI SUR L'IDÉOLOGIE DE LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE AVANCÉE, Herbert Marcuse - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-unidimensionnel-essai-sur-l-ideologie-de-la-societe-industrielle-avancee/