L'HOMME RAPAILLÉ, Gaston MironFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est en 1970 que Gaston Miron (1928-1996), lauréat du prix littéraire de la revue montréalaise Études françaises, accepte de laisser réunir en un volume des poèmes et des textes jusqu'alors dispersés dans des plaquettes ou des publications devenues introuvables. Ainsi, à un moment crucial dans l'évolution du Québec moderne (époque de grande tension, où le Front de libération du Québec passe à l'action armée), se trouvait consacrée la haute stature d'un poète qui avait joué un rôle essentiel dans la vie intellectuelle de son pays.

Gaston Miron a été, en effet, l'un des fondateurs, en 1953, et le principal animateur des éditions de l'Hexagone, qui ont su donner à la jeune poésie québécoise une ampleur et une cohérence singulières : rassemblés autour d'un projet poétique (fonder, inventer, inventorier un pays, une appartenance, une parole), les poètes de l'Hexagone refusent la solitude aliénante et les révoltes narcissiques pour affronter le réel, participer aux luttes militantes, bref agir par la poésie.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Louis JOUBERT, « L'HOMME RAPAILLÉ, Gaston Miron - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-rapaille/