L'AGENT SECRET, Joseph ConradFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Agent secret (1907) occupe, parmi les œuvres de Joseph Conrad (1857-1924), romancier anglais né en Pologne, peintre de la mer et des ports orientaux, une place originale. Il s'agit là d'un roman politique, comme les deux titres qui l'encadrent, Nostromo (1904) et Sous les yeux de l'Occident (1911). Plus insolite dans l'œuvre romanesque de Conrad est son cadre géographique et humain, puisqu'on a affaire à son unique roman londonien. Avec L'Agent secret, il saisit l'occasion de montrer avec éclat qu'il avait de la capitale du Royaume-Uni une connaissance intime. Et voilà que de cette grande et noble ville il choisit de peindre le côté sordide, voire abject. Le Londres de Conrad est un foyer d'anarchistes, qui sont presque tous des êtres dont la médiocrité semble déteindre sur les milieux plus huppés où le romancier conduit son lecteur : une ambassade, le salon d'une grande dame, le bureau d'un ministre, la haute administration de la police.

Joseph Conrad

Photographie : Joseph Conrad

Romancier britannique d'origine polonaise, Joseph Conrad (1857-1924), tôt orphelin de parents déportés politiques, fit carrière dans la marine. Ses voyages lui ouvrirent les yeux sur la violence des rapports coloniaux, qu'il décrit notamment dans Au cœur des ténèbres (Heart of Darkness,... 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Les derniers événements

3-8 octobre 2019 France. Attentat terroriste à la Préfecture de police de Paris.

Le 3, un homme tue à l’arme blanche trois policiers et un agent administratif dans les locaux de la Préfecture de police de Paris, avant d’être abattu. L’auteur des faits, Mickaël Harpon, était informaticien au service technique de la direction du Renseignement de la Préfecture de police. Le 4, le parquet national antiterroriste se saisit de l’affaire. […] Lire la suite

20 août 2009 Royaume-Uni – Libye. Libération du responsable de l'attentat de Lockerbie

L'ancien agent secret libyen Abdelbaset Ali Mohamed Al-Megrahi, condamné pour l'attentat de Lockerbie et détenu dans une prison de Glasgow (Écosse), est libéré par « compassion » pour raisons de santé – il est atteint d'un cancer en phase terminale – par la justice écossaise. Il avait été jugé seul responsable de l'attentat contre un Boeing-747 de la PanAm, qui avait explosé en plein vol au-dessus du village écossais de Lockerbie, le 21 décembre 1988, faisant deux cent soixante-dix morts. […] Lire la suite

28 octobre 2005 États-Unis. Inculpation de Lewis Libby dans l'affaire Valerie Plame

Un grand jury – sorte de chambre d'accusation populaire – inculpe Lewis Libby, chef de cabinet du vice-président Dick Cheney, dans l'affaire Valerie Plame, à la suite de l'enquête menée depuis le mois de juillet sur une fuite concernant cet agent secret. Sans être accusé d'avoir lui-même informé la presse, Lewis Libby est inculpé pour parjure et entrave à la justice. […] Lire la suite

6 juillet 2005 États-Unis. Enquête sur l'auteur d'une fuite relative à l'identité d'un agent secret et procès de la presse

Elle est accusée d'entraver le déroulement de l'enquête judiciaire menée pour démasquer l'identité des membres de l'administration gouvernementale qui ont dévoilé à la presse, en juillet 2003, le nom d'un agent secret – ce qui constitue un crime fédéral. À cette date, le diplomate Joseph Wilson, chargé de vérifier l'information selon laquelle l'Irak aurait acquis de l'uranium enrichi au Niger – thèse soutenue par l'administration Bush –, infirmait cette accusation dans une tribune parue dans le New York Times. […] Lire la suite

13-28 août 2001 Maroc. Condamnation d'un ancien agent secret auteur de révélations sur l'affaire Ben Barka

Le 13, la police arrête Ahmed Boukhari, ancien agent des services secrets, après une « plainte pour chèques sans provision ». Celui-ci avait, à la fin de juillet, fait des révélations à la presse française et marocaine sur les circonstances de l'élimination de Mehdi Ben Barka, chef de l'opposition de gauche au roi Hassan II, disparu en octobre 1965 à Paris. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Sylvère MONOD, « L'AGENT SECRET, Joseph Conrad - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-agent-secret/