KWANGJU ou GWANGJU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Corée du Sud : carte administrative

Corée du Sud : carte administrative

carte

Carte administrative de la Corée du Sud. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Kwangju (1 416 000 hab. en 2005) est une des six villes métropolitaines de Corée du Sud, c’est-à-dire ayant le statut de province. Elle est la capitale de la province du Cholla-Sud, qui s’étend à la pointe sud-ouest de la péninsule. Située au cœur d’une des principales plaines du pays, Kwangju fut d’abord un grand marché agricole. Dans les années 1990, la ville a accueilli des activités de décentralisation industrielle (automobile). L’industrie automobile, avec la marque Kia, a connu un fort développement et est appelée à croître encore : l’objectif est de passer d’une production de 350 000 véhicules par an en 2007 à 600 000 en 2020. Kwangju s’est également tournée vers les nouvelles technologies et plus particulièrement, depuis l’an 2000, vers la photonique, dont la technologie s’applique à l’utilisation de la lumière (laser, optique). Les énergies renouvelables, et principalement l’énergie solaire, font également l’objet de recherches. Le design est un autre axe de développement. Un des seize Technoparks créés en Corée à la fin des années 1990 a été implanté à Kwangju. La ville est un important nœud de communications (air, fer, route) qui dessert Séoul au nord et Pusan à l’est. De nombreuses infrastructures (entre autres autoroutières) sont en cours de réalisation.

—  Pierre TROLLIET

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  KWANGJU ou GWANGJU  » est également traité dans :

CORÉE DU SUD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Stéphane THÉVENET
  • , Universalis
  •  • 11 360 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La présidence de Choi Kyu-hah »  : […] Le Premier ministre Choi Kyu-hah (1919-2006) devint président de la République après la mort tragique du président Park. Il commença à prendre des mesures libérales, mais l'espoir de démocratisation s'évanouit lorsque, le 12 décembre 1979, un groupe de militaires, conduit par le général Chun Doo-hwan, sortit de l'ombre, après avoir arrêté le général Chong Sung-hwa, chef d'état-major de l'armée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-du-sud/#i_49130

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « KWANGJU ou GWANGJU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kwangju-gwangju/