EISNER KURT (1867-1919)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique et journaliste allemand. Kurt Eisner entre au journal Vorwärts en 1898. Mais il est exclu de l'organe central du Parti social-démocrate à cause de ses tendances « révisionnistes » (1905). Publiciste et critique dramatique à Munich (1910), pacifiste et humaniste plus que marxiste, il participe cependant en 1917 à la scission de la fraction de gauche du parti et à la constitution de l'U.S.P.D. (socialistes indépendants). Emprisonné en janvier 1918 à cause de son rôle dans la grève des ouvriers des munitions, il parvient à mettre sur pied un réseau de représentants dans les principales usines munichoises. S'appuyant sur l'aspiration des masses à la paix, il joue un rôle prépondérant dans la révolution de Munich et proclame la République bavaroise (7 nov. 1918). Président du Conseil des ouvriers et soldats, il réussit à rallier le S.P.D. et l'Union paysanne bavaroise à une politique socialiste modérée. Il publie des documents diplomatiques établissant la culpabilité de l'Allemagne impériale dans le déclenchement de la guerre, laïcise l'école et essaie de concilier, dans la future constitution bavaroise, le parlementarisme classique et les conseils ouvriers. Son parti échoue aux élections à la Diète. Sur le point de démissionner, il est assassiné par un jeune officier noble (21 févr. 1919). Sa mort précipite la constitution de la République des conseils en Bavière.

—  Léon STRAUSS

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, attaché de recherche au C.N.R.S.

Classification

Pour citer l’article

Léon STRAUSS, « EISNER KURT - (1867-1919) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-eisner/