ALDER KURT (1902-1958)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste allemand né à Königshütte (aujourd'hui Chorzów, en Pologne), décédé à Cologne. Après des études de chimie à l'université de Berlin, Kurt Alder prépare à Kiel, sous la direction d'Otto Paul Hermann Diels, sa thèse de doctorat qu'il soutient en 1926. Il continue ensuite son travail à Kiel où il est nommé maître de conférences en 1930 et professeur en 1934. De 1936 à 1940, il est directeur des recherches de Bayer Werke à Leverkusen, une branche de I. G. Farben. En 1940, il reprend une carrière universitaire à Cologne, où il est nommé professeur et directeur de l'institut de chimie de l'université.

Sa principale contribution a été l'élaboration, avec Diels, de la réaction qui porte leurs noms. Cette réaction très générale conduit à la formation d'un cycle par réaction d'un diène, composé comportant le motif C=C—C=C, avec un diénophile, composé possédant une double liaison C=C convenablement activée. La réaction de Diels-Alder reste une des très grandes méthodes générales de synthèse organique, très souvent utilisée dans la synthèse de produits naturels à structure complexe telles la cantharidine, la réserpine ou la morphine.

Diels et Alder ont reçu conjointement en 1950 le prix Nobel de chimie.

—  Georges BRAM

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification

Pour citer l’article

Georges BRAM, « ALDER KURT - (1902-1958) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-alder/