KRASNODAR

Capitale d'un territoire homonyme de la Fédération de Russie (76 000 km2, 5 125 220 hab. au recensement de 2002), Krasnodar, construite sur les rives du Kouban à l'endroit où le fleuve devient navigable, comptait 710 400 habitants en 2006.

Fondée en 1793 sous le nom d'Ekaterinodar par les Cosaques Zaporogues émigrés au Kouban, la ville acquit quelque importance lorsqu'elle devint en 1860 la capitale administrative du voïsko (armée) cosaque du Kouban. Fonderies et industries alimentaires s'y développèrent après que le chemin de fer eut fait son apparition sur le piémont caucasien, si bien que la ville, dont le prolétariat était nombreux, joua un rôle important dans l'histoire du mouvement révolutionnaire et durant la guerre civile : elle fut le siège de l'organisation cosaque contre-révolutionnaire appelée Koubanskaïa rada, avant d'offrir une résidence à Denikine qui n'en fut chassé par l'Armée rouge qu'en 1920 ; la ville changea aussitôt de nom.

Si Ekaterinodar eut longtemps la réputation d'une place de commerce célèbre pour sa foire de septembre qui attirait les paysans des environs, Krasnodar est aujourd'hui une ville surtout industrielle. Aux industries alimentaires et textiles déjà anciennes se sont ajoutés le raffinage du pétrole ainsi que les constructions mécaniques : machines-outils, appareils de mesure électrique, balances de précision, pièces détachées pour tracteurs et automobiles.

Ville d'aspect misérable aux maisons de bois à la veille de la révolution, Krasnodar présente aujourd'hui un plan en damier avec de nombreuses avenues plantées d'arbres. La présence dans la ville de quatre instituts d'enseignement supérieur, dont une école d'agriculture et une école d'ingénieurs pour les industries alimentaires, de deux grands théâtres et d'un musée historique et artistique fondé en 1879 souligne son importance culturelle.

—  Pierre CARRIÈRE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  KRASNODAR  » est également traité dans :

ADYGUÉ ou ADYGHÉ

  • Écrit par 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  •  • 235 mots

Trois ethnies du groupe adygué (ou adyghé) du Caucase du Nord, les Adygués, les Kabardes et les Tcherkesses se donnent le nom d'« Adygué ». Il semble que les ancêtres de ces deux dernières ethnies partirent de l'ancien territoire adygué, d'une part vers la mer Noire, d'autre part vers le Kouban' en y abandonnant un certain nombre de tribus. Les descendants de ces tribus, les Adygués proprement dit […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « KRASNODAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/krasnodar/