KOULAK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme appliqué en Russie à la fin du xixe siècle à une minorité de paysans qui, amassant de l'argent et pratiquant l'usure, exploitaient et dominaient la masse des paysans pauvres. Jusqu'en 1917, les koulaks (kulak : poing) continuèrent à s'enrichir ; la réforme de Stolypine leur permit de quitter le mir (communauté agraire) ; ils rachetèrent les terres des nobles qui ne pouvaient plus entretenir leurs immenses domaines et employèrent un nombre croissant d'ouvriers agricoles ; ils prirent en outre une part de plus en plus active à la commercialisation des produits du sol. Lénine opposait les Koulaks, ou paysans aisés, aux bednoti, ou « prolétaires de village ». Au communisme de guerre succéda la N.E.P., pause dans le processus de socialisation, rendue nécessaire par la situation économique très grave dans laquelle se trouvait l'U.R.S.S. ; en 1922, pour améliorer le ravitaillement des villes qui était assuré par les koulaks, des mesures semi-libérales furent prises, favorisant ces derniers et freinant la collectivisation.

À partir de 1927, sous la pression en particulier des ouvriers hostiles à ceux qu'ils tenaient pour des profiteurs, le gouvernement de Staline commença à réduire les privilèges des koulaks. En 1929, l'adoption du plan quinquennal, qui prévoyait la collectivisation des terres par la mise en œuvre d'une agriculture industrielle, amena Staline, malgré l'opposition des « droitiers » Boukharine et Rykov, à décider la liquidation des koulaks en tant que classe. Ceux-ci, en effet, se montraient farouchement opposés à des réformes qui les privaient de leurs biens. Un peu partout éclatèrent des jacqueries et les fermiers massacrèrent en masse leur bétail plutôt que de le livrer aux kolkhoz. Des milices armées envoyées par le gouvernement se répandirent dans la campagne pour procéder à la confiscation forcée. Des millions de paysans réfractaires à ces mesures furent exécutés ou déportés avec leur famille. Cette liquidation a pris le nom de « dékoulakisation ». Environ 75 p. 100 de la propriété paysanne avaient été collectivisés en 1934, et la production en blé mit plusieurs années à retrouver son niveau de 1930.

—  Pierre KOVALEWSKY

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, chargé de conférences à l'université de Paris-III, doyen de l'Institut Saint-Denis, Paris

Classification

Autres références

«  KOULAK  » est également traité dans :

COLLECTIVISATION EN U.R.S.S.

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 303 mots

La collectivisation des terres en U.R.S.S., après un premier essai infructueux qui proposait aux paysans une entrée volontaire dans les kolkhoz, ne prit effet qu'en octobre 1929, mais alors sous une forme autoritaire. Cette collectivisation fait suite à l'échec de la N.E.P. qui avait pour but de préserver l'alliance entre les ouvriers et les paysans. Dans une Russie soviétique où 96 p. 100 de la p […] Lire la suite

GOULAG

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 3 842 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Expansion du Goulag  »  : […] Le « grand tournant » de la fin des années 1920 – l'industrialisation accélérée et la collectivisation forcée des campagnes – constitue aussi une étape décisive dans le développement du système des camps. À partir de 1929, tous les détenus condamnés à des peines supérieures à trois ans, jusqu’alors incarcérés en prison, sont transférés dans des camps de travail organisés à la hâte. On voit refleur […] Lire la suite

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 879 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'inspirateur du « communisme de guerre » »  : […] Le gouvernement constitué le 25 octobre 1917 par Lénine ne comporte que des bolcheviks. Il gouverne au nom de la « dictature du prolétariat », que Lénine définit sans ambages comme « un pouvoir conquis par la violence que le prolétariat exerce, par l'intermédiaire du parti, sur la bourgeoisie et qui n'est lié par aucune loi ». Très rapidement, les bolcheviks mettent en place une culture politique […] Lire la suite

N.E.P.

  • Écrit par 
  • René GIRAULT
  •  • 1 564 mots

Dans l'histoire de l'Union soviétique, la N.E.P. (Nouvelle Politique économique ; en russe, Novaja Ekonomičeskaja Politika ) représente un épisode particulier, celui où les bolcheviks semblent tourner le dos à la révolution communiste accomplie trois années plus tôt. Parenthèse hérétique dans la progression vers le communisme, cette période est marquée sur le plan économique par l'utilisation de p […] Lire la suite

RÉVOLUTION RUSSE

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 7 712 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « La crise de l'été de 1917 »  : […] Durant l'été de 1917, le « pays réel » sombre peu à peu dans l'anarchie : l'économie, à bout de souffle après trois années de guerre, est quasi arrêtée ; les conséquences de cette faillite économique – chômage, inflation, problèmes de ravitaillement – pèsent sur un climat social de plus en plus tendu dans les villes. Dans les campagnes, les jacqueries se multiplient. Quant à l'armée, elle se délit […] Lire la suite

STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 453 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le projet stalinien »  : […] Le projet stalinien rappelle, à certains égards, celui de Pierre le Grand : un projet volontariste de développement accéléré sans émancipation. Le premier objectif fixé par Staline et son groupe, à la fin des années 1920, est de faire de l'U.R.S.S. une grande puissance industrielle et militaire. « La Russie a toujours été battue à cause de son retard, expliqua Staline dans un discours célèbre (4  […] Lire la suite

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'Ukraine soviétique »  : […] Les territoires sous contrôle bolchevique devinrent officiellement la République socialiste soviétique d'Ukraine. Le 30 décembre 1922 fut proclamée l'Union des républiques socialistes soviétiques (U.R.S.S.) – une fédération regroupant la Russie, l'Ukraine, la Biélorussie et la République fédérative socialiste soviétique (R.F.S.S.) de Transcaucasie – dont la première Constitution fut ratifiée en j […] Lire la suite

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 667 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « Le Grand Tournant (1929-1933) »  : […] En quelques années, l'Union soviétique est bouleversée de fond en comble par une seconde révolution qui transforme en profondeur la société et l'économie, brisant à la racine les structures et les modes de vie ruraux que la révolution de 1917 avait laissés pour l'essentiel intacts, engendrant un regain de violence et de terreur contre une société récalcitrante. Collectivisation forcée et industri […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre KOVALEWSKY, « KOULAK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/koulak/