FONTAINE JUST (1933- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tous les quatre ans, à l'occasion de la Coupe du monde de football, le nom du Français Just Fontaine, né le 18 août 1933 à Marrakech, refait la une de l'actualité : en inscrivant 13 buts lors de l'édition de 1958, il a en effet établi un record qui ne sera sans doute jamais battu.

Après avoir porté les couleurs de l'U.S. marocaine de Casablanca, cet avant-centre fait ses débuts professionnels en France métropolitaine à l'O.G.C. Nice en 1953. Avec ce club, il remporte la Coupe de France en 1954 et est champion de France en 1956. Il rejoint le Stade de Reims en 1957, et est de nouveau champion de France en 1958 et 1960, remporte la Coupe de France en 1958 et dispute la finale de la Coupe d’Europe en 1959.

Mais c'est lors de la Coupe du monde en Suède, en 1958, que son talent éclate. Le titulaire, René Bliard, blessé, le sélectionneur Paul Nicolas fait appel à lui pour le remplacer. Lancé par Raymond Kopa, Roger Piantoni, Jean Vincent ou Maryan Wisnieski, il se montre un redoutable buteur, terminant meilleur réalisateur de l'épreuve avec 13 buts, dont 4 face à l'Allemagne à l'occasion du match pour la troisième place. En 1960, il est sérieusement blessé. Just Fontaine doit mettre un terme prématuré à sa carrière dès 1962. S'il ne compte que 21 sélections en équipe de France, il a inscrit 31 buts avec le onze tricolore, une moyenne record.

À l'issue de sa carrière de joueur, Just Fontaine deviendra entraîneur. Il fut un éphémère sélectionneur de l'équipe de France en 1967 et fut le coach du Paris-Saint-Germain de 1973 à 1976.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « FONTAINE JUST (1933- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/just-fontaine/