KHROUSTALIOV, MA VOITURE ! (A. Guerman)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Présenté en compétition à Cannes en mai 1998 et assez mal accueilli, le quatrième long-métrage d'Alexeï Guerman est sorti sur les écrans français en janvier 1999. L'accueil critique s'est alors montré beaucoup plus favorable. La complexité de l'œuvre du cinéaste russe exigeait sans aucun doute un travail d'analyse et de réflexion que la fébrilité festivalière n'avait pas permis.

Les trois films précédents de Guerman, mal aimés ou interdits par le pouvoir soviétique jusqu'à la perestroïka (son premier film, La Vérification, tourné en 1971, n'est sorti à Moscou qu'en 1986), avaient déjà à voir avec l'histoire de l'URSS. Khroustaliov, ma voiture!, dont la conception remonte à 1991, qui a été tourné au prix d'énormes difficultés avec l'aide successive de trois producteurs français entre décembre 1992 et juin 1996, et dont la postproduction a encore demandé près de deux années, est aussi un film tourné vers le passé, donc un film d'histoire : la période évoquée par le cinéaste commence peu avant la mort de Staline et s'étend sur la décennie qui l'a suivie. Mais la manière d'y traiter l'histoire est ici à tous égards singulière. Subjective sans aucun doute (Guerman s'est inspiré de l'histoire de sa propre famille et de ce que sa mémoire a retenu de ces années terribles), mais surtout « dopée » par une approche visionnaire, fantastique et grossissante, qui en rajoute sur l'irrationnel d'une époque déjà bien pourvue à cet égard. Dans un entretien publié par les Cahiers du cinéma (janvier 1999), Guerman dit son admiration pour Fellini, et plus particulièrement pour Fellini Roma. Une référence qui est une bonne clé pour entrer dans l'univers du film.

Le scénario est construit autour d'un général médecin et de sa famille (inspirés, comme le souligne Guerman, de sa propre famille : le père du cinéaste était un écrivain très proche du pouvoir), du sosie du général fabriqué par la police politique, d'un journaliste suédois et d'une foule de Russes ordinair [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeur d'histoire, historien de cinéma, président de l'Association française de recherche sur l'histoire du cinéma

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre JEANCOLAS, « KHROUSTALIOV, MA VOITURE ! (A. Guerman) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/khroustaliov-ma-voiture/