WRANGEL KARL GUSTAV comte (1613-1676)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Général suédois, Karl Gustav Wrangel appartenait à une famille d'origine estonienne. Son père, Hermann, qui était lui-même au service de Gustave-Adolphe, meurt en 1643 avec le grade de général de corps d'armée. Karl Gustav se distingue comme capitaine de cavalerie dans les campagnes d'Allemagne ; trois ans plus tard, il est colonel et, en 1638, général de division, toujours dans l'armée d'Allemagne. En 1644, il prend le commandement d'une escadre et bat la flotte danoise à Fehmarn le 23 octobre. En 1646, il retourne en Allemagne comme général d'armée pour succéder à Torstenson comme commandant en chef sur ce théâtre d'opérations, poste qu'il occupera durant les trois dernières campagnes de la guerre de Trente Ans. C'est à ce titre qu'il dirige les opérations combinées avec les Français de Turenne en Souabe et en Bavière, grâce auxquelles l'empereur Ferdinand III se voit contraint de précipiter les négociations à Münster. Lorsque la Suède s'engage dans la guerre du Nord, le roi Charles X Gustave lui confie le commandement d'une flotte, mais, dès l'année suivante, Wrangel sert à nouveau sur terre ; en 1656, il participe avec le Grand Électeur à la bataille de trois jours devant Varsovie, au cours de laquelle les Suédois et les Brandebourgeois battent l'armée polonaise. En 1657, il envahit le Jutland et en 1658 il réalise un exploit en s'emparant de Kronborg après avoir fait passer ses troupes sur la glace. Grand amiral depuis 1657, il devient en 1664 généralissime de la couronne de Suède. À ce titre il fait partie du Conseil de régence durant la minorité de Charles XI. Avec l'oligarchie francophile (il possède lui-même d'immenses domaines), il engage la Suède dans la guerre de Hollande aux côtés de Louis XIV, mais, malade, il ne dirige pas effectivement l'armée suédoise dans la campagne contre le Grand Électeur ; rappelé après la défaite de ses gens à Fehrbellin, Wrangel reprend du service et meurt peu après à Rügen, avant d'avoir pu rétablir la situation.

—  Jean BÉRENGER

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « WRANGEL KARL GUSTAV comte (1613-1676) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gustav-wrangel/