KADUNA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville de Kaduna, capitale de l'État du même nom, est située dans le centre-nord du Nigeria, sur la rivière homonyme, affluent majeur du Niger.

Frederick Lugard, premier gouverneur britannique du Nigeria du Nord, choisit d'établir une ville sur le site actuel de Kaduna, le long de la voie ferrée Lagos-Kano. Les travaux commencèrent en 1913. En 1917, Kaduna (« crocodiles » en hausa) devient la capitale des provinces du Nord, remplaçant la ville de Zungeru, située à 160 kilomètres plus à l'ouest, avant d'être celle de la région du Nord de 1954 à 1967. Édifié au début de l'avenue principale, le Lugard Hall, qui accueille l'Assemblée législative, fut construit dans un style islamique simplifié. L'assassinat, à Kaduna, d'Ahmadu Bello, sardauna (« chef de guerre ») du califat de Sokoto et Premier ministre du Nord, lors d'un coup d'État fomenté par les officiers ibo en janvier 1966, fit éclater la guerre civile dans le pays (1967-1970).

Depuis la fin des années 1950, Kaduna est devenu un centre industriel, commercial et financier majeur pour les États du Nord du Nigeria. La ville accueille une antenne de la Bourse nigériane. La plupart des industries sont regroupées au sud de la Kaduna, près de la principale jonction ferroviaire. Les filatures de coton et les ateliers de tissage de la ville, qui étaient les plus importants du Nigeria et parmi les premiers d'Afrique jusque dans les années 1990, déclinent. Le secteur agroalimentaire produit de la bière, des boissons non alcoolisées, des produits de boulangerie et de la viande transformée. Les industries légères fabriquent des articles en cuir, des matières plastiques, des céramiques, des produits pharmaceutiques, des meubles et des téléviseurs. La ville compte aussi plusieurs imprimeries et maisons d'édition. Ses industries lourdes fournissent des produits en acier et en aluminium, du ciment, des blocs de béton, des moteurs électriques, de l'artillerie et des explosifs. La ville possède une usine de laminage de l'acier, une usine de montage automobile et une raffinerie de pétrole (alimentée par un oléoduc long de 607 kilomètres partant des gisements du delta du Niger). Un complexe pétrochimique a ouvert ses portes au début des années 1980.

Kaduna est également un centre important pour le secteur du B.T.P. Lieu de collecte du coton, des arachides, des noix de karité, des cuirs et des peaux, la ville est aussi un vaste marché local pour le sorgho, le millet, le maïs, les noix de cola, les chèvres, la volaille et les bovins.

La ville accueille l'institut polytechnique de Kaduna (1968), l'académie militaire du Nigeria (1964), des instituts chrétiens de formation à l'enseignement et la bibliothèque de l'État de Kaduna. Elle jouit aussi de la présence de l'institut nigérian de recherche contre la trypanosomiase (1951), d'un centre oculaire national ainsi que du bureau géologique du Nigeria (1930) et d'un musée géologique. Le musée national présente quant à lui des expositions sur la culture des États du Nord du Nigeria. Kaduna possède enfin un hippodrome et le stade Ahmadu Bello (1964).

Les lignes ferroviaires longue distance, partant de Lagos, Port Harcourt et Zaria, se rejoignent dans les quartiers sud de Kaduna, tandis que l'autoroute Lagos-Kano traverse la ville. Kaduna est en outre desservie par un aéroport, situé à 8 kilomètres au nord.

Depuis le début du xxie siècle, des affrontements opposent musulmans et chrétiens à Kaduna. Ces émeutes ont fait en 2000 et 2002, respectivement 2 000 et 200 morts. La population de cette ville était estimée en 2005 à 1 375 000 habitants.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Les derniers événements

21-22 novembre 2002 Nigeria. Émeutes meurtrières à l'occasion de l'élection de Miss Monde

Le 21, des émeutiers musulmans s'attaquent à la population chrétienne de Kaduna, l'une des principales villes du nord du pays, à la suite de la publication d'un article de presse, jugé blasphématoire contre le prophète Mahomet et concernant l'élection de Miss Monde prévue à Abuja, le 7 décembre, pendant le ramadan – Miss Monde 2001 était une Nigériane chrétienne du Sud. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« KADUNA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kaduna/