PIRES JOSÉ CARDOSO (1925-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tant par la constance de ses prises de position vigoureuses dans la vie publique de son pays – contre Salazar, le colonialisme, ou la censure –, que par son œuvre qui marque un tournant dans l'histoire du roman portugais contemporain, José Cardoso Pires peut être considéré comme une des grandes figures lusitaniennes de la seconde moitié du xxe siècle. Né au village de Peso, dans la Beira Baixa, dont sa famille maternelle était originaire, il revient tout enfant avec sa mère à Lisbonne, dont il ne s'éloignera qu'à l'occasion de voyages ou de périodes d'exil à Paris ou à Londres.

Lycéen rebelle, étudiant peu assidu, ainsi qu'il le reconnaîtra lui-même, José Cardoso Pires se forme à l'école de la rue et des lectures solitaires puis, après une brève expérience dans la marine marchande suivie de divers métiers, il publie en 1949 son premier livre, Sur la route et autres nouvelles (Os caminheiros e outros contos) qui, bien accueilli par la critique, va décider de sa vocation. Mais la censure saisit dès 1952 son second recueil, dont il pensait qu'il passerait inaperçu des autorités sous le titre anodin d'Histoires d'amour (Histórias de amor). Il reprendra néanmoins plus tard les meilleurs de ces récits dans Jeux de hasard (Jogos de azar, l963), livre bilan de cette première étape, où se forge l'art du nouvelliste, encore empreint du néo-réalisme de ses devanciers immédiats comme Alves Redol, mais qui regarde aussi du côté de Steinbeck et, pour la narration en prise directe, prend des leçons chez Hemingway, à qui Cardoso Pires se plaira toujours à rendre hommage.

Son art personnel s'affirme avec éclat dès son premier roman, L'Ange à l'ancre (O Anjo ancorado, 1958) où, après avoir mesuré les limites de l'esthétique précédente, il rejette expressément dans une note finale « toute préoccupation documentaire ». Si le roman devient une fable, ce ne sera au service d'aucune thèse préconçue. Venant de la grande ville, un quadragénaire et une jeune femme vont passer une journée au bord de la mer, en marge d'un village de pêcheurs. Ces deux mondes se côtoient sans se rencontrer vrai [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : ancien maître de conférences à la Sorbonne, université de Paris-IV (études ibériques et ibéro-américaines)

Classification

Pour citer l’article

Jacques FRESSARD, « PIRES JOSÉ CARDOSO - (1925-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-cardoso-pires/