LAMBERT JOHN (1619-1684)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu de la gentry du Yorkshire, John Lambert reçoit une formation universitaire et juridique. Au début de la guerre civile, il est capitaine sous les ordres de Thomas Fairfax, mais, dès 1643, il est à la tête de son propre régiment et combat à Marston Moor en 1644. Colonel de deux régiments dans la New Model Army (armée nouveau modèle de Cromwell) il est fait major général en 1647. La même année, il est un des délégués de l'armée auprès du Parlement qui veut dissoudre celle-ci, et participe à la rédaction des Heads of Proposals, texte qui définit les volontés politiques de l'armée : constitution écrite, limitation du pouvoir royal, liberté des sectes religieuses. Envoyé dans le Nord contre les royalistes et les Écossais, il ne prend pas directement part aux événements qui, en 1648, marquent le début de la seconde phase de la révolution. Assiégeant la dernière place royaliste, Pontefract, au moment du procès de Charles Ier, il pourra dire sous la restauration qu'il a toujours désapprouvé l'exécution du roi. Second de Cromwell dans les campagnes d'Écosse (1650-1651), il joue un rôle politique de plus en plus important. En 1653, il préconise la dissolution du Long Parlement et préside à la rédaction de l'Instrument of Government qui organise le régime du protectorat. Pendant un certain temps il apparaît comme le bras droit de Cromwell mais des divergences se manifestent et leurs ambitions s'opposent. Lambert est hostile à la guerre contre l'Espagne. La rupture a lieu en 1657 quand il s'élève contre l'Humble Petition and Advice qui offre la couronne au lord-protecteur. Il abandonne alors ses fonctions mais retourne à la vie politique après la mort de Cromwell. Il réprime une révolte royaliste dans le Cheshire (1659) mais s'oppose à la réunion du Long Parlement et prend contact avec des partisans de Charles II. Ses ambitions sont brisées par les victoires de Monk. Arrêté, Lambert est condamné à mort en 1662 et grâcié. Il termine sa vie en prison.

—  Paul BENOÎT

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, assistant à l'université de Paris-I

Classification

Pour citer l’article

Paul BENOÎT, « LAMBERT JOHN - (1619-1684) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-lambert/