MCLENNAN JOHN FERGUSON (1827-1881)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ethnologue anglais célèbre pour ses travaux sur la parenté. Juriste de formation, McLennan fut inscrit au barreau en 1857 et siégea au Parlement comme représentant de l'Écosse. L'essentiel de son œuvre a été publié après sa mort en particulier par l'anthropologue Robertson Smith (Studies in Ancient History, 1886).

On lui doit notamment la définition des concepts clés d'endogamie et d'exogamie. Le rituel de la capture de la mariée dans certaines sociétés primitives retint en premier lieu l'attention de McLennan. Il crut y trouver un cas typique de survivance culturelle et construisit à partir de cette interprétation les grandes thèses de Primitive marriage (1865). Selon lui, l'exogamie avait été généralement pratiquée à une époque où les tribus se livraient une guerre perpétuelle : la capture des femmes était alors effective ; celle-ci demeura à titre symbolique quand les relations tribales se stabilisèrent. McLennan jugeait d'autre part que l'exogamie était une conséquence de l'infanticide féminin, les tribus en guerre cherchant à se débarrasser des éléments qui n'étaient pas susceptibles de combattre. La polyandrie tenait une place essentielle dans son histoire des formes primitives du mariage, et il émit l'hypothèse que, dans les sociétés où elle était répandue, il devait y avoir une loi qui fixait la parenté par les femmes seulement.

McLennan a été l'un des premiers ethnologues à embrasser le phénomène du totémisme de façon globale. C'est ainsi qu'il s'efforça de prouver que toutes les nations civilisées avaient connu une phase de totémisme. Sa théorie des survivances culturelles trouvait là une nouvelle application : les totems n'étaient pas, à ses yeux, de simples emblèmes, mais témoignaient d'une époque disparue où un culte avait été effectivement rendu aux animaux et aux plantes.

—  Claude LEFORT

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  MCLENNAN JOHN FERGUSON (1827-1881)  » est également traité dans :

PARENTÉ SYSTÈMES DE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 8 724 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fondements de la parenté »  : […] On peut affirmer que les systèmes de parenté n'ont pas le même rôle dans toutes les sociétés : pour certaines, la parenté semble le principe fondamental qui commande l'ensemble des relations sociales ; pour d'autres, au contraire, comme pour la société occidentale, la parenté voit son rôle réduit à fort peu de chose. Si, pour C. Lévi-Strauss, « le système de parenté est un langage, ce n'est pas u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-de-parente/#i_15453

Pour citer l’article

Claude LEFORT, « MCLENNAN JOHN FERGUSON - (1827-1881) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-ferguson-mclennan/