CALHOUN JOHN CALDWELL (1782-1850)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avocat de Caroline du Sud, John Caldwell Calhoun est secrétaire à la Guerre, de 1817 à 1825, puis élu, sous l'étiquette démocrate, vice-président en 1824 et réélu en 1828. Il démissionne en 1832 pour protester contre des droits de douane, qu'il estime nuisibles pour les intérêts du Sud. Il élabore alors une doctrine, dite de la nullification, suivant laquelle les États peuvent ne pas accepter une loi fédérale qui leur porte préjudice. Devenu sénateur, il ne cesse de défendre les droits des États et le maintien, voire l'extension, de l'esclavage. Dans son Discours sur la Constitution, publié après sa mort, il défend l'idée d'un pouvoir fédéral bicéphale (Nord et Sud), qui, selon lui, empêcherait l'exploitation du Sud par le Nord. Secrétaire d'État en 1844-1845, Calhoun fait admettre le Texas dans l'Union.

—  André KASPI

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'Amérique du Nord à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  CALHOUN JOHN CALDWELL (1782-1850)  » est également traité dans :

FÉDÉRALISME

  • Écrit par 
  • Carl Joachim FRIEDRICH
  • , Universalis
  •  • 5 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Controverses au XIXe siècle »  : […] Cependant, une telle conception dualiste a donné lieu à de sérieuses controverses ; le problème fut bien mis en lumière dans l'extraordinaire doctrine des majorités concurrentes de John Calhoun ( Disquisition on Government , 1851) : on ne peut connaître la volonté d'une communauté qu'en tenant compte des majorités de chacun des groupes principaux qui la constituent. Calhoun v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federalisme/#i_17119

Pour citer l’article

André KASPI, « CALHOUN JOHN CALDWELL - (1782-1850) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-caldwell-calhoun/