VAN DER WAALS JOHANNES DIDERIK (1837-1923)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien néerlandais né à Leyde le 23 novembre 1837 et mort à Amsterdam le 8 mars 1923, Van der Waals fut tout d'abord instituteur avant de devenir, à la suite d'efforts solitaires, professeur dans l'enseignement moyen (1863). Il fréquenta les cours de l'université de Leyde de 1862 à 1865 et enseigna la physique à Deventer et à La Haye (1866). En 1873, il fut reçu docteur par l'université de Leyde, après la défense d'une dissertation intitulée : Over de continuiteit van den gas en vloeistoftoestand ; elle contient la présentation de l'équation d'état qui porte son nom et conduit à des résultats beaucoup plus satisfaisants que l'équation classique des gaz parfaits au voisinage de la zone de liquéfaction. Cette étude contribua d'une façon décisive à accréditer l'idée de l'existence de forces intermoléculaires d'attraction et à déterminer le rôle du volume d'encombrement moléculaire dans le comportement des gaz à haute pression, deux concepts encore mal assurés à l'époque. Le succès rapide de la nouvelle théorie est illustré par les multiples traductions de la dissertation originale qui suivirent sa présentation : traduction allemande par F. Roth en 1881, anglaise par R. Threlfall et J. F. Adair en 1888, française par Dommer et Pomey en 1894. On sait à présent que l'équation de Van der Waals est encore imparfaite et qu'il serait téméraire de vouloir lui conserver le nom d'équation des gaz réels qui lui fut naguère attribué : en effet, des équations d'état encore mieux appropriées permettent d'atteindre aujourd'hui une approximation plus complète ; elles sont en général déduites de considérations de cinétique moléculaire fondées sur le théorème du viriel des forces. L'influence à longue portée — c'est-à-dire jusqu'à nos jours — de la théorie de Van der Waals n'en reste pas moins considérable, car elle illustre l'interprétation fondamentale du phénomène de transition de phase, par la découverte du mécanisme responsable de l'existence de zones de stabilité, de métastabilité et d'instabilité au sein d'un milieu en équilibre homogène.

De 1877 à 1907, date de sa retraite, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite de la faculté des sciences à l'université de Bruxelles, président d'honneur de l'Institut international du froid, membre de l'Académie royale

Classification

Pour citer l’article

Paul GLANSDORFF, « VAN DER WAALS JOHANNES DIDERIK - (1837-1923) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-diderik-van-der-waals/