BENOIT JOAN (1957- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Gagnante du marathon des Jeux de Los Angeles en 1984, l'Américaine Joan Benoit est entrée dans l'histoire de l'athlétisme. En effet, le programme proposait pour la première fois la célèbre épreuve de 42,195 kilomètres aux femmes, tournant définitivement le dos à la misogynie originelle du mouvement olympique.

Joan Benoit

Joan Benoit

Photographie

L'Américaine Joan Benoit, tenant dans la main droite la casquette de base-ball qu'elle conserva vissée sur la tête durant près de 2 h 25 min, s'apprête à franchir la ligne d'arrivée du marathon, le 5 août 1984, aux Jeux de Los Angeles. Cette jeune femme de vingt-sept ans entre dans... 

Crédits : Focus on Sport/ Getty Images

Afficher

Joan Benoit est née le 16 mai 1957 à Cape Elizabeth (Maine). Dans une époque où le jogging devient une activité en vogue, cette frêle jeune femme (1,57 m, 46 kg) se prend de passion pour les courses à pied de longue distance. Entraîneur de l'équipe d'athlétisme de l'université de Boston, elle renoncera à ce poste pour se consacrer totalement à sa préparation : elle court en effet 200 kilomètres par semaine, toujours seule pour s'acclimater à la souffrance extrême qui peut terrasser chacun lors d'un marathon. En 1979, elle remporte le célèbre marathon de Boston. Elle gagne de nouveau cette épreuve en 1983, mais cette victoire marque alors nettement plus les esprits : elle couvre la distance en 2 h 22 min 43 s, battant de 2 min 45 s le record du monde de la Norvégienne Grete Waitz, qui domine la discipline depuis cinq ans ; surtout, cette performance lui aurait permis de devancer le magnifique Emil Zatopek des Jeux d'Helsinki en 1952 ! Mais le temps de la misogynie sportive ne semble pas totalement révolu : certains chroniqueurs mettent en doute la distance réelle de ce marathon, on n'oublie pas de souligner que le vent soufflait dans le dos des concurrentes...

Malgré cette performance exceptionnelle, Joan Benoit ne fait pas vraiment figure de favorite du marathon olympique de Los Angeles. En effet, en 1983, elle n'a pas souhaité participer à l'épreuve aux premiers Championnats du monde d'athlétisme d'Helsinki, laquelle a vu la victoire de Grete Waitz. Cette dernière, très expérimentée (trente et un ans), cinq fois championne du monde de cross-country et déjà cinq fois gagnante du marathon de New York, a les faveurs des pronostiqueurs ; certains songent aussi à la courageuse [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « BENOIT JOAN (1957- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joan-benoit/