WAITZ GRETE (1953-2011)

La Norvégienne Grete Waitz fut la première grande championne de marathon, dans les années 1970 et au début des années 1980.

Grete Andersen est née le 1er octobre 1953 à Oslo (Norvège). La course à pied est sa passion, mais la jeune fille devra surmonter de multiples obstacles pour l'assouvir et devenir une championne de haut niveau et professionnelle, car la société scandinave est encore assez traditionaliste – ses parents voulaient qu'elle se consacre avant tout aux études. La jeune fille obtient plusieurs titres nationaux sur 400 et 800 mètres dans ses catégories d'âge, avant de s'essayer au 1 500 mètres – une distance dont elle établit le record d'Europe junior à dix-sept ans (4 min 17 s). Médaillée de bronze dans le 1 500 mètres des Championnat d'Europe en 1974, Grete Andersen bat le record du monde du 3 000 mètres (8 min 46,6 s) en 1975, une performance qu'elle améliore dès l'année suivante (8 min 45,4 s). Aux jeux Olympiques de Montréal, en 1976, désormais mariée, Grete Waitz est éliminée en demi-finale du 1 500 mètres. L'année suivante, elle remporte le 3 000 mètres de la première Coupe du monde des nations. Médaillée de bronze dans le 3 000 mètres des Championnats d'Europe en 1978, Grete Waitz donne presque par hasard une nouvelle orientation à sa carrière athlétique cette année-là : aiguillonnée par son époux, elle participe au marathon de New York... et le remporte en battant le record du monde (2 h 32 min 29,9 s). L'année suivante, elle s'impose de nouveau à New York en « cassant » la barrière de 2 h 30 min sur la distance : couvrant les 42,195 km en 2 h 27 min 32,6 s, elle marque les observateurs. Elle remportera au total neuf fois le marathon de New York (1978-1980 ; 1982-1986 ; 1988) et deux fois le marathon de Londres (1983 ; 1986).

Grete Waitz gagne le marathon à l'occasion des premiers Championnats du monde d'athlétisme d'Helsinki en 1983, et se présente en favorite pour les Jeux de Los Angeles, en 1984, où l'épreuve est pour la première fois ouverte aux femmes. Mais elle manque [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « WAITZ GRETE - (1953-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grete-waitz/