HINES JIM (1946- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Certains champions marquent l'histoire de leur sport en « cassant » une barrière chronométrique. C'est le cas de l'athlète américain Jim Hines, né le 10 septembre 1946 à Dumas (Arkansas), qui fut le premier homme à courir le 100 mètres en moins de 10 secondes.

Après s'être essayé au base-ball dans sa jeunesse, Jim Hines se consacre rapidement à l'athlétisme. En 1967, il voulait signer un contrat professionnel avec l’équipe de football américain des Miami Dolphins. Son entraîneur, l’ancien sprinter Bobby Morrow, triple champion olympique en 1956 à Melbourne, le persuada de différer sa décision, car il pensait fermement que Jim Hines pouvait devenir le premier homme à courir le 100 mètres en moins de 10 secondes et qu'il pouvait conquérir la médaille d’or à Mexico. Jim Hines l’écouta. Le 20 juin 1968, à Sacramento (Californie), au cours d'une folle soirée qui voit plusieurs athlètes, dont le Français Roger Bambuck, égaler le record du monde du 100 mètres (10 s), Jim Hines devient en effet le premier homme à courir la distance reine de l'athlétisme en moins de 10 secondes (9,9 s, chronométrage manuel). Ce jour-là, ses compatriotes Ronnie Ray Smith et Charles Greene réalisent la même performance. Néanmoins, le chronométrage électronique, qui était utilisé mais ne servait pas à donner le temps « officiel », indiquait 10,03 s pour Hines, 10,09 s pour Greene et 10,13 s pour Smith.

Jim Hines

Jim Hines

photographie

Le 14 octobre 1968 à Mexico, lors de la finale du 100 mètres des jeux Olympiques, l'athlète américain Jim Hines (pleine piste), dans un style tout en puissance, déborde son compatriote Charles Greene (à la corde) et le Jamaïcain Lennox Miller (536). À l'arrivée, le chronométrage... 

Crédits : Tony Duffy/ Allsport/ Getty Images

Afficher

Jim Hines entre véritablement dans l'histoire de l’athlétisme le 14 octobre 1968, à Mexico, lors d'une finale olympique du 100 mètres où, pour la première fois, tous les participants sont noirs. Jim Hines s'impose en 9,95 s (chronométrage électrique) devant le Jamaïquain Lennox Miller (10,04 s) et Charles Greene (10,07 s). Ce record du monde ne sera amélioré que le 3 juillet 1983 par l'Américain Calvin Smith (9,93 s). À Mexico, il est également champion olympique du relais 4 fois 100 mètres, associé à Charles Greene, Ronnie Ray Smith et Mel Pender (38,24 s, record du monde). À l'issue des Jeux de Mexico, Jim Hines signe donc un contrat professionnel de football américain avec les Miami Dolphins et met ainsi un terme prématuré à sa carrière d'athlète.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  HINES JIM (1946- )  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 647 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Le sprint »  : […] Pour ce qui est du sprint court, si l'on peut retenir les 10 s 2/5 de l'Américain Charles Paddock en 1921 sur 100 mètres, le nom de Jesse Owens se détache. En 1936, il établit le record du monde du 100 mètres à 10,2 s, performance qui ne sera améliorée qu'en 1956 ; toujours en 1936, il court le 200 mètres en 20,7 s, temps qui ne sera battu qu'en 1951. En 1960, l'Allemand Armin Hary est le premier […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « HINES JIM (1946- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jim-hines/