JEUX OLYMPIQUESLa renaissance des Jeux

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un long chemin d'Olympie à la Sorbonne

La première édition des jeux Olympiques renaissants eut bien lieu en 1896, mais l'idée de rassemblements sportifs est plus ancienne, de même que celle de concept de « jeux Olympiques modernes » et l'emploi de l'adjectif « olympique ». En effet, les découvertes d'Abel Blouet en 1829 ont provoqué chez les intellectuels un intérêt inédit pour la civilisation de la Grèce antique. Les premiers « jeux Olympiques » se tiennent en fait près de Grenoble. Le petit séminaire du Rondeau, situé au bord du Drac, dans la vallée du Grésivaudan, forme de futurs ecclésiastiques avec une approche originale : les études théologiques sont associées à l'éducation physique. Les élèves proposent au directeur, Ernest Crochat, qui retient l'idée, d'organiser les « jeux Olympiques du Rondeau ». Le 2 février 1832 est établie la Charte des jeux Olympiques du Rondeau, qui détaille le règlement. Le document indique notamment qu'il « est institué dans le petit séminaire de Grenoble une fête qui sera appelée „promenade olympique“, en mémoire des Jeux qui se célébraient tous les quatre ans à Olympie, que ladite fête sera célébrée toutes les années bissextiles, le deuxième jour du mois de février, à condition que celui-ci ne tombe pas un samedi ou un dimanche ». Au programme de la première « promenade olympique » figurent le lancer du disque, les concours littéraires, la course à pied, le jeu de boules, les courses en sac... Les « jeux Olympiques du Rondeau » perdurent jusqu'en 1905 (en 1906, ils sont transférés à Montfleury, dans l'ancien couvent des dominicaines de Corenc ; la dernière édition aura lieu en 1954). Ils s'enrichissent rapidement de symboles et de cérémonies qui évoquent les jeux Olympiques de Coubertin : oriflammes pour chaque classe ; défilé des participants ; emblème. Parmi les lauréats figure Henri Didon, vainqueur en 1849 de la cinquième édition des « jeux Olympiques du Rondeau », qui inventera la devise Citius, Altius, Fortius.

En 1834 puis en 1836 se déroulent à Ramlosa (Suède) les « jeux Olympiques scandinaves », nés d'une idée du professe [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - La renaissance des Jeux », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-la-renaissance-des-jeux/