NEGULESCO JEAN (1900-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et dessinateur de talent, ami des gloires artistiques et littéraires du Paris des années 1920 puis du Hollywood des années 1930, Jean Negulesco est venu au cinéma par hasard, en grande partie grâce à Élie Faure, qui lui conseilla d'abandonner ses pinceaux pour se consacrer à ce « nouvel art extraordinaire ». Bon vivant aimant profiter des bienfaits de l'existence, possesseur d'un humour sans pareil et friand d'anecdotes, Jean Negulesco s'est montré peu soucieux de faire œuvre d'auteur. Il n'en a pas moins signé, sur trente-cinq longs-métrages, une dizaine de très bons films, dont deux ou trois font figure de chefs-d'œuvre. Citons notamment The Mask of Dimitrios (Le Masque de Dimitrios, 1944), Three Strangers (1946), Humoresque (1946), Johnny Belinda (1948), Three Came Home (Captives à Bornéo, 1950), Phone call from a Stranger (Appel d'un inconnu, 1952), Titanic (1953) et How to Marry a Millionaire (Comment épouser un millionnaire, 1953), dans lesquels le cinéaste fait preuve d'un sens indéniable de l'atmosphère.

Jean Negulesco est né le 26 février 1900 à Craiova en Roumanie. Au cours de la Grande Guerre, alors qu'il sert dans une section hospitalière en Moldavie, il se découvre une vocation pour le dessin et la peinture. À Paris, il suit les cours d'arts plastiques de l'académie Julian, fréquente nombre d'artistes, tels Brancusi, Modigliani, Tzara, Man Ray, Cocteau et Picasso, et expose un peu partout en Europe. Parti aux États-Unis à la fin des années 1920 pour une exposition de son œuvre, il s'établit à Los Angeles où il devient le portraitiste du tout-cinéma. Après avoir produit, écrit et réalisé, en 1931, un long-métrage, Three and a Day, immontable et immontrable, selon lui, il est engagé à la Paramount par le producteur Benjamin Glazer, dont il devient l'assistant, travaillant pour lui à des titres divers. Après la non-reconduction de son contrat, il cosigne, de 1937 à 1939, le scénario ou l'adaptation de quelques films.

Dans le même temps, Jean Negulesco fait ses premi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : critique et historien de cinéma, professeur d'histoire du cinéma

Classification

Pour citer l’article

Alain GAREL, « NEGULESCO JEAN - (1900-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-negulesco/