REVEL JEAN-FRANÇOIS (1924-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jean-François Revel – de son vrai nom Jean-François Ricard – est né à Marseille le 19 janvier 1924. Engagé très jeune dans la Résistance, cet élève de l'École normale supérieure devient agrégé de philosophie, matière qu'il enseigne en Algérie, au Mexique (1950-1952), en Italie (1952-1956) avant de revenir en France. Il quitte l'Éducation nationale en 1963. Dans ses premières œuvres, il met durement en cause les maîtres à penser des années 1960. Journaliste à France-Observateur, où il dirige la rubrique littéraire (1960-1963), il s'engage jusqu'en 1970 en politique dans la gauche socialiste. Éditorialiste puis directeur de L'Express, il démissionne par solidarité avec Olivier Todd, rédacteur en chef, licencié en 1981. Chroniqueur sur plusieurs stations de radio (Europe no 1, R.T.L.), il entre au Point en 1982.

Jean-François Revel avait fait preuve dans sa critique des philosophes d'une ironie féroce. Il en usera à dose variable dans de nombreux domaines : entre autres, la littérature (Sur Proust, 1960 ; Baudelaire polémiste, 1968), la politique (La Tentation totalitaire, 1976 ; Comment les démocraties finissent, 1983 ; L'Obsession anti-américaine, 2002), la sociologie (Ni Marx ni Jésus, 1970), l'art (Pour l'Italie, 1958), la gastronomie (Un festin en paroles, 1979).

Cet auteur fécond suivait un fil directeur : la critique des ennemis de la liberté, mais aussi des mensonges, de la lâcheté et de l'hypocrisie de ceux qui cédaient devant eux. Le terme de « résistance » (aux tyrannies, petites et grandes, intérieures et extérieures) pourrait résumer son œuvre et celui de « polémique », son « naturel » stylistique. Revel fut en effet un « formidable pamphlétaire à la manière de Voltaire » (Mario Vargas Llosa). Les analyses de ce polyglotte s'appuyaient sur une lecture « boulimique » des œuvres et de la presse internationale. Celle-ci le lui rendait bien et Revel était sans doute un des intellectuels français les plus connus hors de France depuis les années 1970.

Face à un [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien, directeur des études et des recherches à l'Institut d'histoire sociale

Classification

Pour citer l’article

Pierre RIGOULOT, « REVEL JEAN-FRANÇOIS - (1924-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-revel/