JEAN EUDES saint (1601-1680)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Ri, près d'Argentan, Jean Eudes est le fils d'un chirurgien de campagne et le frère aîné de François, sieur de Mézeray, historien. Après avoir été l'élève des Jésuites au collège de Caen, il entre à l'Oratoire (1623). Il s'adonne aux missions paroissiales, en basse Normandie surtout. Il en estime les résultats éphémères, si le clergé des paroisses n'a pas été préalablement formé. Encouragé par Richelieu, il obtient l'autorisation d'établir un séminaire à Caen (1642). En désaccord avec Bourgoing, supérieur général de l'Oratoire, il quitte cette société sacerdotale pour en fonder une autre (1643).

Membre de la Compagnie du Saint-Sacrement, comme ses amis laïcs Jean de Bernières et Gaston de Renty, il a ouvert à Caen un refuge pour les « pénitentes repenties » (1641). Cette maison vivote jusqu'au jour où il organise, pour la diriger, une congrégation de religieuses, les Filles de Notre-Dame-de-Charité (1651).

Tout en s'occupant de ses deux congrégations et de leurs premiers établissements, en Normandie et en Bretagne, Eudes poursuit, avec l'aide de ses confrères, ses missions (au total, une bonne centaine) et publie des livres de piété, qui ont été réédités dans ses Œuvres complètes (1905-1911, 12 volumes).

Sa sortie de l'Oratoire, la direction spirituelle de Marie des Vallées (1641-1656), l'institution de nouvelles fêtes en l'honneur du Cœur de Marie (1648) et du Cœur de Jésus (1672) suscitent des critiques que les Jansénistes du xviiie siècle entretiendront ou raviveront. La fête de Jean Eudes, béatifié (1909) et canonisé (1925), se célèbre le 19 août.

—  Charles BERTHELOT DU CHESNAY

Écrit par :

Classification

Autres références

«  JEAN EUDES saint (1601-1680)  » est également traité dans :

EUDISTES

  • Écrit par 
  • Charles BERTHELOT DU CHESNAY
  •  • 319 mots

Membres d'une société de prêtres séculiers, groupés en 1643 par saint Jean Eudes (1601-1680) pour s'occuper de la formation du clergé dans les séminaires diocésains et raviver la foi des fidèles par des missions paroissiales. Les Eudistes dirigent, jusqu'à la Révolution, la plupart des séminaires de Normandie et, en outre, les séminaires de Dol, de Rennes et de Senlis. Dispersés en 1792, rétablis […] Lire la suite

MARIE DES VALLÉES (1590-1656)

  • Écrit par 
  • Charles BERTHELOT DU CHESNAY
  •  • 309 mots

Née à la campagne, dans la région de Coutances, Marie des Vallées est atteinte, à vingt ans, d'un mal étrange. Soupçonnée d'être sorcière, elle est déférée au parlement de Normandie (1614), qui estime le soupçon sans fondement. Retirée à Coutances, elle y est considérée comme une possédée du démon, victime des sorciers. Elle souffre les peines de l'enfer et offre ses souffrances pour « ses frères […] Lire la suite

Pour citer l’article

Charles BERTHELOT DU CHESNAY, « JEAN EUDES saint (1601-1680) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-eudes/