COLOMBE JEAN (1440 env.-av. 1498)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Enlumineur issu d'une famille d'artistes établis à Bourges, frère du sculpteur Michel Colombe, Jean Colombe est un des enlumineurs les plus féconds de la fin du xve siècle, qui travaille pour la cour de France ou les notables locaux ; son œuvre compte quelques manuscrits de grand luxe illustrés pour des princes et une production commerciale surabondante et de qualité très inégale. Recommandé par la reine Charlotte de Savoie, femme de Louis XI, à son neveu le duc de Savoie Charles Ier, Colombe termine pour celui-ci, vers 1485, l'enluminure de deux manuscrits plus anciens, restés inachevés, les Très Riches Heures du duc de Berry commencées par les frères de Limbourg (musée Condé, Chantilly) et l'Apocalypse de l'Escorial. S'il se montre influencé par Fouquet dans certaines de ses compositions et de ses formules iconographiques, il reste étranger à l'esprit classique du peintre par son goût de l'agitation, de la surcharge, de la profusion. Les Heures de Louis de Laval, la Vita Christi, le Romuléon (Bibliothèque nationale, Paris) sont ses meilleurs ouvrages ; il est possible que les enluminures de la Destruction de Troie (Bibliothèque nationale), qui dépeignent des déferlements de foules, soient l'œuvre de son fils François qui prolongea le style de son père après la mort de celui-ci.

—  Nicole REYNAUD

Écrit par :

Classification


Autres références

«  COLOMBE JEAN (1440 env.-av. 1498)  » est également traité dans :

LIMBOURG LES

  • Écrit par 
  • François AVRIL
  •  • 1 226 mots

Dans le chapitre « Au service de Jean de Berry »  : […] On ignore la date à laquelle les Limbourg furent engagés par le duc de Berry. Tout porte à croire cependant que ce fut très tôt puisque, dès 1405, une charte du duc, aujourd'hui disparue mais connue par une bonne reproduction lithographique, était enluminée par l'un d'eux. À la différence du commun des enlumineurs de l'époque, astreints aux pratiques commerciales, les Limbourg, comme avant eux And […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicole REYNAUD, « COLOMBE JEAN (1440 env.-av. 1498) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-colombe/