Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHARDIN JEAN (1643-1713)

Voyageur français au Moyen-Orient et en Inde. Fils d'un riche joaillier, Jean Chardin reçut une excellente éducation. Pour satisfaire son goût des voyages, il se lia avec un marchand de Lyon et partit avec lui, en 1665, pour la Perse et l'Inde. En Perse, il bénéficia de la protection du shāh ‘Abbās II et rentra en France en 1670 ; l'année suivante, il publia le Récit du couronnement du roi de Perse Soliman III. Au mois d'août 1671, il se mit à nouveau en route pour la Perse, passant cette fois par Smyrne, Constantinople, la Crimée et le Caucase. Il atteignit Iṣfahān au mois de juin 1673, passa quatre ans en Perse, visita de nouveau l'Inde et rentra en France par le cap de Bonne-Espérance en 1677. En 1681, les persécutions contre les protestants le contraignirent à s'installer à Londres où il devint joaillier de la cour et fut fait chevalier par Charles II. En 1683, il fut nommé agent de la Compagnie anglaise des Indes orientales en Hollande. En 1686, il publia une partie du Voyage en Perse et aux Indes orientales. La relation de ses voyages parut à Amsterdam en 1711, sous le titre Journal du voyage du chevalier Chardin.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • PASSAGES, architecture

    • Écrit par Jean-François POIRIER
    • 7 088 mots
    – Le modèle exotique du bazar oriental (Ispahan, Istanbul, Fez, Damas, Boukhara). Un texte de Chardin publié en 1686 témoigne de l'intérêt porté à ces bazars dès le xviiie siècle et montre tout ce que la conception du passage doit au modèle oriental. « ... Le mot bazar signifie...

Voir aussi