LAMY CHAPPUIS JASON (1986-    )

Sa double origine le destinait-elle à embrasser deux spécialités sportives différentes ? Peut-être. Toujours est-il que Jason Lamy Chappuis a très tôt désiré marier ski de fond et saut à skis, c'est-à-dire devenir adepte du combiné nordique. Bien lui en prit, puisque, à l'issue d'une progression régulière, il a remporté une médaille d'or aux jeux Olympiques de Vancouver en 2010, avant de s'adjuger le classement général de la Coupe du monde dans la foulée.

Jason Lamy Chappuis

Jason Lamy Chappuis

photographie

Champion olympique de combiné nordique en 2010 à Vancouver, le Français Jason Lamy Chappuis se devait de confirmer par la suite. Ce fut le cas. Ici, le 2 mars 2011, il devient champion du monde à Oslo-Holmenkollen. Puis il continuera de multiplier les succès dans les épreuves de Coupe du... 

Crédits : Mons/ Presse Sports

Afficher

Jason Lamy Chappuis est né le 9 septembre 1986 à Missoula (Montana), d'une mère américaine et d'un père jurassien. Après un bref retour en France, la famille s'installe à Copper Mountain (Colorado). Sa mère est monitrice de ski au Club Méditerranée, dans l'école de ski que dirige son père au sein de cette structure. À deux ans, Jason est déjà sur les planches et, rapidement, il participe à de petites courses de ski alpin. En 1991, la famille regagne la France et s'installe dans le Jura, à Bois-d'Amont, où l'enfant découvre le ski de fond. En 1994, il s'essaye au saut à skis, sur le tremplin des Rousses. Très vite, il est gagné par le plaisir de sauter, et le saut sera sa priorité. Néanmoins, jusqu'en 1998, il participe aussi bien à des courses de ski de fond qu'à des compétitions de saut. En définitive, Jason Lamy Chappuis choisit le combiné nordique, cette discipline qui associe les deux sports. Il intègre l'équipe de France junior en 2001, progresse, rejoint le circuit de la Coupe du monde en février 2004.

Le grand public le découvre en 2006, à l'occasion des jeux Olympiques de Turin : à dix-neuf ans, il se classe quatrième de l'épreuve de sprint. Peu après, il remporte sa première compétition en Coupe du monde, à Sapporo, et fait déjà des Jeux de Vancouver un objectif. Franco-américain, il nourrit sa progression en s'appuyant sur cette double culture. En France, il bénéficie de solides structures : il est pris en main par Julien Eybert-Guillon, entraîneur pour le saut, et Étienne Gouy, le chef du combiné nationa [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  LAMY CHAPPUIS JASON (1986- )  » est également traité dans :

VANCOUVER (JEUX OLYMPIQUES DE) [2010] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 685 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « 14 février »  : […] Pénalisé par les conditions aérologiques lors du saut, le Français Jason Lamy Chappuis réussit à combler son retard lors du 10 kilomètres de ski de fond et déborde au sprint l'Américain Johnny Spillane ; dix-huit ans après Fabrice Guy, il est champion olympique de combiné nordique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/2010-21e-jeux-olympiques-d-hiver/#i_52495

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « LAMY CHAPPUIS JASON (1986-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jason-lamy-chappuis/