JARDIN DE LA "POLITIQUE DES SIMPLES", Suzhou (Chine)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'idéal érémitique a conduit de nombreux lettrés chinois à se retirer sur leurs terres après avoir passé quelques années en poste comme fonctionnaire loin de leur région d'origine. Cette retraite fut souvent pour eux l'occasion de créer un jardin. Conçu pendant la première moitié du xvie siècle par un ancien censeur impérial déchu de ses fonctions, le Zhuozhengyuan, le jardin de la Politique des Simples, est l'un des plus grands jardins de Suzhou (Jiangsu). Tous ont été inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O. en 1997. Sa construction a pris environ trente ans. Le peintre Wen Zhengming (1470-1559), qui y eut un studio, en donna plusieurs vues, qui le rendirent célèbre. De ce fait, le jardin a été considéré comme un modèle, avec ses cours et ses étendues d'eau, ses ponts, ses portes en forme de lune, ses pavillons, et ses galeries couvertes. Mais, depuis sa création, il a été transformé complètement, au point qu'il n'est pas possible de trouver des correspondances avec les peintures de Wen. Seule la partie centrale, qui comporte un étang et des îles, conserverait certains aspects de la disposition d'origine, mais la plupart des constructions datent de la fin des Qing (1644-1911).

—  Alain THOTE

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, section des sciences historiques et philologiques, correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification

Pour citer l’article

Alain THOTE, « JARDIN DE LA "POLITIQUE DES SIMPLES", Suzhou (Chine) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardin-de-la-politique-des-simples/