ADDAMS JANE (1860-1935)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La réformatrice et pacifiste américaine Jane Addams partagea le prix Nobel de la paix avec Nicholas Murray Butler en 1931. Elle demeure surtout connue pour avoir fondé à Chicago le centre social Hull House, l'un des premiers en Amérique du Nord.

Née le 6 septembre 1860 à Cedarville, en Illinois, Jane Addams sort diplômée de l'institut de jeunes filles de Rockford, dans son État natal, en 1881. Confrontée à la mort de son père la même année, affaiblie par diverses maladies et malheureuse durant l'année passée à l'école préparatoire médicale féminine de Philadelphie, la jeune Jane conserve une santé fragile pendant deux ans. Aucune vocation particulière ne surgit pendant les voyages qu'elle réalise ensuite en Europe entre 1883 et 1885, ni lors de son séjour à Baltimore, dans le Maryland, de 1885 à 1887.

En 1887-1888, Jane Addams se rend de nouveau en Europe avec une camarade étudiante, Ellen Gates Starr. Lors d'une visite au centre d'entraide Toynbee Hall, fondé en 1884 dans le quartier de Whitechapel, une banlieue industrielle de Londres, son penchant pour les œuvres sociales se confirme. De retour aux États-Unis, les deux femmes décident de créer un établissement similaire. Dans un quartier de Chicago peuplé d'ouvriers émigrés, elles achètent une vaste demeure inoccupée, construite par Charles Hull en 1856. Elles s'installent le 18 septembre 1889 dans ce lieu, qu'elles baptisent Hull House. Au terme d'agrandissements successifs, le centre possédera treize bâtiments et une cour, ainsi qu'un camp situé à proximité du lac Geneva, dans le Wisconsin. L'établissement accueillera nombre de travailleurs sociaux et de réformateurs célèbres, tels que Julia Lathrop, Florence Kelley, ou encore Grace et Edith Abbott, ainsi que de multiples autres résidents qui continueront à vivre du commerce ou de l'artisanat tout en aidant Jane Addams à animer la collectivité.

Hull House dispose en outre d'une infirmerie de jour, d'un gymnase, d'une cuisine commune ainsi que d'une pension de famille pour jeunes filles actives. L'institution offre des cours de niveau universitaire dans différents domaines ainsi que des formations en art, en musique et en arts pratiques (reliure par exemple) et soutient l'une des premières troupes de théâtre amateur, les Hull House Players. Outre les services et les opportunités culturelles qu'elle propose aux habitants du quartier, pour la plupart émigrés, elle donne la possibilité aux jeunes travailleurs sociaux de se former.

Jane Addams s'efforce ainsi avec des groupes d'ouvriers et de réformateurs d'obtenir notamment la création du premier tribunal pour enfants, une législation concernant les immeubles locatifs, la semaine de travail de huit heures pour les femmes, l'inspection des usines ou encore l'indemnisation des accidents du travail. Elle réclame également un traitement juste pour les émigrés et les Noirs, encourage les recherches visant à établir les causes de la pauvreté et de la criminalité, et milite pour le vote des femmes. Première femme nommée à la présidence de la Conférence nationale sur le travail social en 1910, elle participe activement, deux ans plus tard, à la campagne présidentielle de Theodore Roosevelt, fondateur du Parti progressiste. En 1915, elle préside à La Haye le Congrès international des femmes, qui donnera naissance à la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté. Jane Addams joue également un rôle dans la création, cinq ans plus tard, de l'association American Civil Liberties Union. Elle voit l'œuvre d'une vie couronnée par l'attribution du prix Nobel de la paix en 1931 et s'éteint quelques années plus tard, le 21 mai 1935 à Chicago.

À la suite de l'installation à Chicago d'un campus de l'université d'Illinois en 1963, l'association Hull House fut contrainte de trouver de nouveaux locaux. La plupart des bâtiments d'origine furent détruits, mais la résidence Hull proprement dite fut conservée en mémoire de Jane Addams.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Pour citer l’article

« ADDAMS JANE - (1860-1935) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jane-addams/