MCDONNELL JAMES SMITH JR. (1899-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une diversification aéronautique et spatiale

Le 28 avril 1967, James S. McDonnell Jr. reprend la société Douglas Aircraft Company pour former la McDonnell Douglas Corporation, devenant ainsi le deuxième fournisseur militaire aux États-Unis, derrière Boeing (qui absorbera d’ailleurs cette firme en 1997). Dès 1967, il poursuit le développement du Phantom et met au point, pour le corps des marines, l’avion d’appui au sol A-4M Skyhawk qui effectue son premier vol le 10 avril 1970. Deux ans plus tard, le 27 juillet 1972, le F-15A Eagle fait ses premiers essais en vol. Il rencontrera une grande réussite commerciale.

Succès encore avec un vétéran du transport, le DC-3 (pour Douglas Commercial 3), qui devient, dans l’une de ses versions militaires, le AC-47 Spooky, lequel entre en service en décembre 1964. James S. McDonnell Jr. s’investit également dans le domaine civil, en particulier avec le biréacteur DC-9 série 40 développé pour la compagnie Scandinavian Airlines System (SAS), dont les essais commencent le 28 novembre 1967. Sans tarder, le C-9A Nightingale, appareil d’évacuation sanitaire destiné à l’US Air Force, dérivé aussi du DC-9, sort des ateliers de Long Beach, le 17 juin 1968. Le 31 décembre 1969, McDonnell fait la démonstration du Model 188, appareil à décollage et atterrissage courts (ADAC) : il s’agit du Breguet 941 français, dont il avait acquis la licence le 6 juin 1962. Le projet restera sans suite.

En 1974, le constructeur américain doit surmonter la crise provoquée par la catastrophe d’Ermenonville (Oise) : le 3 mars, un DC-10 de la compagnie Turkish Airlines s’écrase, provoquant la mort des trois cent quarante-six occupants. Une autre tragédie se produit le 25 mai 1979 : un DC-10-10 d’American Airlines (vol 191) perd un moteur au décollage de l’aéroport O’Hare de Chicago puis s’écrase, entraînant la mort de ses deux cent soixante et onze occupants et de deux personnes au sol. La FAA (Federal Aviation Administration) décide alors de suspendre le certificat de navigabilité de ce triréacteur, maintenant au sol les deux cent soixante-dix appareils DC-10-10 alors en service. Cette suspension sera levée le 13 juillet 1979. Hormis sur ce gros porteur, McDonnell s’appuie sur le DC-10-30, plus puissant (lancé en 1972, deux ans après le DC-10-10) et le DC-10-15, plus lourd (mis en service en 1980). À partir du DC-10, il produit encore, toujours en 1980, une version militaire de ravitaillement en vol, le KC-10A Extender. L’année précédente, la firme avait sorti un nouvel avion de ligne, un DC-9 allongé, le DC-9 super 80 devenu le MD-80. On peut encore mettre au crédit de McDonnell le F/A-18 Hornet, un avion de combat multirôle conçu conjointement avec le constructeur aéronautique américain Northrop et qui effectue son premier vol le 18 novembre 1978 (pour une mise en service tardive en 1983), ainsi que le AV-8B Harrier II, deuxième génération d’avions d’assaut ADAV (aéronefs à décollage et atterrissage verticaux).

La McDonnell Douglas Corporation, en plus de la construction d’avions militaires et civils, produit des missiles, en particulier l’AGM-84 Harpoon et le BGM-109 Tomahawk. Elle apporte également une contribution remarquée à la conquête de l’espace, notamment avec la production des lanceurs Delta et une participation active aux programmes Gemini – deuxième étape des vols spatiaux habités – et Skylab, le laboratoire spatial.

En 1972, James S. McDonnell Jr. cède à Sanford McDonnell, son neveu, les commandes de son entreprise dont il va néanmoins présider le conseil d’administration jusqu’à sa disparition le 22 août 1980 à Saint Louis.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : historien de l'aviation, membre de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard MARCK, « MCDONNELL JAMES SMITH JR. - (1899-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/james-smith-jr-mcdonnell/