JAGA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Guerriers redoutables, les Jaga apparaissent dans l'histoire de l'Afrique en 1568. Venant de Mbata, ils franchissent le Kwango, mettent à sac San Salvador et ravagent le royaume du Kongo. Les Portugais parviennent à chasser les Jaga du Kongo au bout de deux années de guerre, mais ne peuvent les détruire. Un marin anglais, Andrew Battell, qui partagea la vie des Jaga de 1601 à 1603, en rapporte un témoignage remarquable (The Strange Adventures of Andrew Battell of Leigh in Angola and the Adjoining Regions, Londres, 1901). Les Jaga se disaient originaires des monts du Lion, probablement quelque part à l'est du Kwango. Leur nom d'origine était Imbangola, ou Imbangala. Il est vraisemblable que les Jaga étaient apparentés aux Lunda. Lorsque les Jaga arrivèrent sur la côte atlantique, ils vivaient en permanence sur le pied de guerre dans des camps retranchés. Ils tuaient les enfants qui pouvaient retarder leur marche et incorporaient dans leurs rangs les hommes des populations vaincues. Très minoritaires, ils constituaient une sorte d'aristocratie militaire dirigeant des troupes de diverses origines. Ainsi, dans le camp où vécut Battell, le nombre des Jaga ne s'élevait qu'à douze hommes et à quatorze femmes sur une population totale de 15 000 habitants. La supériorité militaire des Jaga était incontestable. Attaquant toujours par surprise, coutumiers des embuscades, très disciplinés, ils étaient divisés en bandes qui pouvaient se disperser ou se regrouper très rapidement. Quand ils avaient affaire à un ennemi puissant, ils construisaient un camp retranché, harcelaient l'adversaire et le poussaient à venir les attaquer sur leur terrain, dans leur campement fortifié. Après la destruction du royaume du Kongo, les Jaga se dirigèrent vers le sud-est. Ils sont probablement à l'origine des États yaka, humbe et ovimbundu.

—  Alfred FIERRO

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale

Classification

Autres références

«  JAGA  » est également traité dans :

KONGO ROYAUME DU

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 4 724 mots

Dans le chapitre « Les rois rivaux »  : […] Cette mort, selon l'usage ancien, ouvre l'ère des compétitions. L'ordre se rétablit avec l'arrivée au pouvoir de Diogo I er (1545-1561). Ce roi s'impose comme le maître incontesté de son pays ; il tente de canaliser au mieux l'activité des marchands portugais et de réduire les ingérences missionnaires (notamment, celles des jésuites) dans la vie congolaise, se heurtant ainsi à une double oppositi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alfred FIERRO, « JAGA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jaga/