JAFFNA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville de Jaffna (145 600 hab., estim. 2001) est située sur la péninsule plate et sèche de l'extrême nord de l'île du Sri Lanka. Son port, relié au reste du pays par route et par voie ferrée, assure le transit des produits agricoles de la péninsule et des îles voisines. Aujourd'hui ce n'est plus un très grand port, mais il a conservé un certain volume d'échanges avec l'Inde méridionale. La pêche constitue une part importante de son économie.

Capitale du royaume tamoul du xive au xvie siècle avant d'être conquise par les Européens, Jaffna conserve de nombreuses traces de ce passé prestigieux. La ville tomba sous la domination des Portugais en 1619 et fut leur dernier bastion à Ceylan (Sri Lanka) avant de passer aux mains des Hollandais en 1658. Le nom de Jaffna est une adaptation portugaise du mot tamoul qui signifie « port de la lyre ». De l'époque hollandaise, il reste une église ainsi qu'un fort, non loin duquel se trouve le célèbre temple hindou, Kandaswamy Kovil. Les Britanniques s'emparèrent de Jaffna en 1795 et y restèrent jusqu'à ce qu'ils renoncent au contrôle de l'île en 1948. De 1983 à 1995, Jaffna fut l'un des fiefs des séparatistes tamouls. Sa prise par l'armée gouvernementale sri-lankaise en 1995 a laissé des zones entières de la ville en ruines. Au début du xxie siècle, Jaffna a continué d'être le théâtre de violents combats opposant l'armée et les combattants des Tigres de la libération de l'Eelam tamoul (L.T.T.E., Liberation Tigers of Tamil Eelam), notamment en 2006. De plus, en décembre 2004, cette ville a été frappée par un gigantesque tsunami déclenché par un séisme dans l'océan Indien près de l'Indonésie, qui a dévasté la région et fait de nombreuses victimes.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  JAFFNA  » est également traité dans :

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 644 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le retour au libéralisme économique et la montée du séparatisme tamoul »  : […] En juillet 1977, le S.L.F.P. subit une défaite électorale sans précédent. La gauche s'effondre, perdant toute représentation parlementaire. Le nouveau dirigeant de l'U.N.P., J. R.  Jayawardene, est issu de la classe politique établie, mais il s'est entouré d'hommes nouveaux, comprenant qu'un apport populiste pouvait régénérer son parti. Il inverse aussitôt la stratégie économique poursuivie par M […] Lire la suite

TAMOUL SÉPARATISME, Sri Lanka

  • Écrit par 
  • Nira WICKRAMASINGHE
  • , Universalis
  •  • 1 865 mots

Dans le chapitre « Les acteurs »  : […] Avant le début des hostilités, selon le recensement de 1981, la population se répartissait ainsi : 74 p. 100 de Cinghalais, 18,1 p. 100 de Tamouls dont 12,6 p. 100 de Tamouls sri-lankais autochtones (majoritaires dans la péninsule de Jaffna et formant environ 43 p. 100 de la population dans les zones côtières du Nord-Ouest et de l'Est, et minoritaires dans les régions cinghalaises du Sud) et 5,5 […] Lire la suite

Les derniers événements

2-25 janvier 2009 Sri Lanka. Offensive de l'armée contre les séparatistes tamouls

Jaffna. Le 25, Mullaittivu, dernière ville tenue par les séparatistes – depuis 1996 – et cité portuaire stratégique, tombe aux mains de l'armée. Les L.T.T.E. ne contrôlent plus qu'un espace réduit, dans la jungle, sans ouverture vers l'extérieur.  […] Lire la suite

6-30 août 2006 Sri Lanka. Assassinat des collaborateurs locaux d'une organisation humanitaire et reprise des combats

Jaffna, ancienne « capitale » du L.T.T.E., contrôlée depuis 1995 par l'armée. Le 30, alors que l'enquête sur l'assassinat des membres d'A.C.F. piétine, la Mission de contrôle de la trêve au Sri Lanka déclare que, « prenant en considération le fait que les forces de sécurité étaient présentes à Muttur au moment du drame, il semble très improbable de […] Lire la suite

2 décembre 1995 Sri Lanka. Conquête de Jaffna par l'armée

Jaffna, bastion des Tigres de la libération de l'Eelam tamoul dans le nord de l'île, qui était aux mains des rebelles tamouls depuis 1990. L'offensive engagée en octobre a causé la mort de plus de cinq cents soldats et de près de deux mille rebelles. La population avait évacué la presqu'île. Il s'agit de la première victoire importante remportée par […] Lire la suite

3 janvier 1995 Sri Lanka. Accord de cessez-le-feu entre le gouvernement et les rebelles tamouls

Jaffna, bastion des forces séparatistes. Il prendra effet le 8. Cet accord relance le processus de paix engagé au lendemain de la victoire de la coalition de gauche aux élections législatives d'août 1994, et un moment interrompu à la suite de l'assassinat, attribué au L.T.T.E., du dirigeant conservateur Gamani Dissanayake en octobre de la même année […] Lire la suite

3 août 1991 Sri Lanka. Victoire de l'armée contre les séparatistes tamouls

Jaffna – principal refuge des séparatistes tamouls – du reste du Sri Lanka. Selon l'armée, ces combats, les plus violents depuis le début de la lutte pour l'indépendance des Tamouls en 1983, ont fait près de deux cents morts parmi les soldats et plus de deux mille parmi les rebelles.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

« JAFFNA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jaffna/