PEUCHET JACQUES (1758-1830)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compilateur de documents ou « père » de la statistique ; Romancier ou historien ; Écrivain méconnu ou polygraphe justement oublié ; Jacques Peuchet est un peu tout cela, nous laissant une œuvre énorme et variée que l'on ne peut entièrement négliger.

Avocat, ce Parisien se lie en 1785 avec l'abbé Morellet et collabore au Dictionnaire du commerce ainsi qu'à différents mémoires contre la Compagnie des Indes. Remarqué pour sa contribution à l'Encyclopédie méthodique, il est employé par Calonne puis Loménie de Brienne à divers travaux administratifs.

En 1789, il est électeur et joue un rôle important à l'Hôtel de Ville lors du 14 juillet. Membre influent de la nouvelle municipalité que préside Bailly, il figure parmi les six membres du département de police. De cette expérience il tire en 1789 et en 1791 les deux volumes d'un Dictionnaire de police, répertoire commode de la législation de l'époque.

Mais ce philosophe gagné aux Lumières se révèle assez vite comme un modéré qui se rapproche de la cour. Il obtient la rédaction de la Gazette de France, d'inspiration royaliste, puis celle du Mercure où il se montre partisan résolu de la monarchie.

Devenu suspect, Peuchet est arrêté après le 10 août 1792, puis libéré à la suite d'interventions dont celle, dit-on, de Condorcet. Il se réfugie à Gonesse. Il deviendra administrateur du district mais sera destitué comme royaliste après le 18 fructidor. Il occupe ses loisirs en rédigeant un Dictionnaire universel de la géographie commerçante dont les cinq tomes s'échelonnent entre 1799 et 1800 puis un précieux Vocabulaire des termes de commerce, banque... et enfin un Essai de statistique générale de la France, sans compter une vaste compilation publiée sous le titre Bibliothèque commerciale. Ces ouvrages rencontrent une grande audience : ensembles de textes plus que recueils d'idées neuves, mais qui comblent une lacune et répondent à un besoin en période d'essor du capitalisme. C'est la raison pour laquelle Chaptal le nomme en 1801 membre du Conseil [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Jean TULARD, « PEUCHET JACQUES - (1758-1830) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-peuchet/