DEROGY JACQUES (1925-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Figure emblématique du journalisme d'investigation français, Jacques Derogy, né Jacques Julien Weitzmann le 24 juillet 1925, a fait ses études au lycée Henri-IV qu'il quitte pour fuir la capitale et l'avance allemande de 1940 ; il gagne les maquis d'Ardèche et passe la guerre dans la clandestinité. Après la Libération, il rentre à Paris pour s'inscrire à la Sorbonne. Mais son mariage avec la secrétaire du rédacteur en chef de Franc-Tireur modifie ses projets et il entre comme stagiaire à la rubrique faits-divers du quotidien : le voilà journaliste plutôt que philosophe.

S'il commence avec le fait-divers – compte rendu d'un procès criminel à Bordeaux en 1946 –, il passe rapidement au reportage politique, avec le suivi de l'épopée de l'Exodus et, de fait, tout au long de sa carrière, il ne négligera aucune catégorie : fait-divers, fait de société ou affaire politique.

En 1948, il quitte Franc-Tireur pour devenir grand reporter à Libération, dirigé à l'époque par Emmanuel d'Astier de La Vigerie, où il se spécialise dans les questions médicales. C'est ainsi qu'il est amené à réaliser une enquête, publiée le 13 octobre 1955, sur les femmes françaises et l'avortement, enquête qui lance le débat sur l'abrogation de la loi de 1920. Cela aboutira à la création du planning familial par Évelyne Sullerot en 1956. À cette occasion, Jacques Derogy se lance aussi dans l'édition en publiant un ouvrage réalisé à partir de son enquête : Des enfants malgré nous. Cela provoque son éviction du Parti communiste français, dont il était membre depuis 1946.

La « méthode Derogy » est en place : enquêter de façon approfondie, rigoureuse et obstinée, même si cela dérange, y compris ses amis politiques, doubler le travail journalistique d'un produit d'édition qui en élargit l'audience et la portée (il publiera une trentaine d'ouvrages), animer le tout d'un militantisme efficace, plutôt de gauche, au service de causes qu'il pense justes, qui n'exclut pas un certain goût pour la provocation. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-II-Panthéon-Assas, Institut français de presse

Classification

Pour citer l’article

Christine LETEINTURIER, « DEROGY JACQUES - (1925-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-derogy/