JACQUELINE DE BAVIÈRE (1401-1436)

Fille unique du comte Guillaume IV de Bavière et de Marguerite de Bourgogne, Jacqueline succède à son père en 1417 et hérite des comtés de Hollande, de Hainaut, de Zélande et de la seigneurie de Frise. Veuve en premières noces de Jean de Touraine, fils de Charles VI et dauphin de France, elle épouse en 1418 son cousin germain le duc de Brabant, Jean IV, avec lequel elle ne s'entendra pas. Son oncle Jean de Bavière, dit Jean sans Pitié, ancien prince-évêque de Liège, qui convoite son héritage, envahit le comté de Hollande avec la complicité de son mari. Réfugiée en Angleterre, elle épouse, en 1422, avant l'annulation de son mariage avec Jean IV, l'oncle de Henri IV de Lancastre, le duc Humphrey de Gloucester, en 1422. Par crainte de voir les provinces belges faire partie un jour de l'Angleterre, le cousin de Jacqueline, Philippe le Bon, duc de Bourgogne, invoque la défense du mari délaissé pour envahir le Hainaut. Jacqueline s'enfuit en Hollande, où le parti des Hoeks prend fait et cause pour elle, tandis que Philippe le Bon dispose du soutien des Cabillauds. Le chancelier Rolin parvient à obtenir pour son maître la régence du Hainaut en 1427. Par le traité de Delft en 1428, Jacqueline reconnaît son cousin Philippe comme héritier et gouverneur de ses États. Séparée de Gloucester depuis 1426 et passant outre à l'interdiction de son cousin, elle épouse, en 1432, François de Borselen, qui administre la Hollande et la Zélande au nom du duc de Bourgogne. Ce dernier emprisonne le nouveau mari, et, sous menace de le mettre à mort, il obtient de Jacqueline la cession de ses titres et de ses États. En avril 1433, le duc de Bourgogne devient ainsi comte de Hainaut, de Hollande, de Zélande et seigneur de Frise. Jacqueline meurt trois ans plus tard.

—  Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS, « JACQUELINE DE BAVIÈRE (1401-1436) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-de-baviere/