BLANC ISABELLE (1975- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sportive française née le 25 juillet 1975 à Nîmes (Gard), spécialiste de snowboard. Ses parents, installés en Lozère, partent pour L'Alpe-d'Huez, où la gérance d'un hôtel leur est confiée, alors qu'Isabelle est âgée de huit ans. Dans la station de la Tarentaise, elle pratique, comme tous les enfants de son âge, le ski alpin. Elle n'opte pour le snowboard qu'à l'âge de dix-huit ans.

Elle dispute alors les épreuves organisées par l'International Snowboard Federation (I.S.F.), un organisme qui n'est pas reconnu par le Comité international olympique. Le snowboard est inscrit pour la première fois au programme olympique à l'occasion des Jeux de Nagano en 1998. Afin de pouvoir obtenir sa sélection, Isabelle Blanc entre dans le giron de la Fédération internationale de ski (F.I.S.). Au Japon, elle connaît une grande désillusion : bien partie lors de la seconde manche du slalom géant, elle chute au passage de la dernière porte, alors qu'elle semblait en mesure d'obtenir la médaille d'argent derrière sa compatriote Karine Ruby.

Pour les jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002, le slalom géant individuel est remplacé par le slalom géant parallèle, une épreuve plus spectaculaire où les concurrent(e)s s'affrontent deux par deux, selon la formule de l'élimination directe.

Le 15 février 2002, Isabelle Blanc se hisse en finale, après avoir éliminé trois brillantes adversaires, dont sa compatriote Julie Pomagalski. En finale, elle retrouve une autre Française, Karine Ruby, gagnante par quatre fois de la Coupe du monde et qui a souvent barré la route du succès à Isabelle Blanc. Lors de la première manche, Karine Ruby concède 1,86 s de retard, ce qui constitue un écart considérable dans ce type d'épreuve. Au cours de la seconde manche, Isabelle Blanc, plutôt que de gérer cette avance, prend des risques et se voit couronnée championne olympique de belle manière.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « BLANC ISABELLE (1975- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-blanc/