SHAW IRWIN (1914-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancier et dramaturge américain, né Irwin Gilbert Shamforoff à Brooklyn en 1914, Irwin Shaw se distingua d'abord par l'antimilitarisme de sa pièce à thèse, Bury the Dead (Ensevelissez les morts), écrite en 1936. « Au cours de la guerre qui viendra demain », six cadavres refusent de se laisser ensevelir et gagnent à leur pacifisme leurs camarades vivants ; l'état-major fait en vain appel à leur patriotisme, à leurs sentiments religieux et familiaux ; enfin, il se résout à faire mitrailler les cadavres qui, triomphalement, quittent la scène, suivis des soldats en chair et en os. Sur le même thème, Shaw a également écrit Siège (1937), Sons and Soldiers (Fils et soldats, 1944), pièce dans laquelle une femme rêve à ce que sera la vie de son fils, et The Assassin (1944) qui a pour cadre la Seconde Guerre mondiale. Mais Irwin Shaw fut aussi un auteur comique de talent : sa réussite dans le genre, The Gentle People (Les Gentils Garçons, 1939), est une « fable de Brooklyn » qui a pour protagonistes un groupe de petites gens aux modestes ambitions. D'origine grecque, juive ou italienne, ces immigrants mettent fin aux menaces et aux machinations d'un gangster qu'ils noient, avant d'utiliser son magot pour réaliser leurs rêves. Children from Their Games (Des enfants revenus de jouer, 1963) n'a ni la légèreté ni l'entrain de The Gentle People.

C'est comme romancier, avec The Young Lions (Le Bal des maudits) que Shaw connut, en 1948, sa plus grande réussite. Dans ce livre nourri de son expérience de combattant durant la Seconde Guerre mondiale, et adapté au cinéma par Edward Dmytryk en 1958, il retrace les aventures de deux soldats américains et du soldat allemand qui finit par les abattre ; la narration est conduite de façon intéressante, mais elle est structurée avec tant d'artifice que le roman n'atteint jamais l'envergure de Les Nus et les morts, de Norman Mailer. L'aspect artificiel de ce roman à thèse, né d'un refus du sentimentalisme et du romantisme, apparaît encore davantage avec le temps : les expériences de trois hommes [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel FABRE, « SHAW IRWIN - (1914-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/irwin-shaw/