INSOMNIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Signifiant « manque de sommeil », le terme d'insomnie désigne tout trouble restrictif de la durée et de la profondeur du sommeil. « Bien que témoignant habituellement d'une affection bénigne, il est peu de troubles qui entraînent plus de gêne et de souffrance pour ceux qui en sont atteints » (Adams).

Les causes de l'insomnie sont tellement variées qu'un examen médical approfondi s'impose dans chaque cas particulier. Lorsque le trouble du sommeil est accidentel (algies passagères, maladies infectieuses fébriles, neuropathies aiguës, abus des excitants, café ou thé), le retour à la normale se produit spontanément avec la guérison de la cause de l'insomnie. L'hypertension est souvent responsable de la chronicité du trouble, mais, plus souvent encore, il s'agit de perturbations psychiques, anxiété ou dépression, liées au surmenage (sur un terrain névrotique fréquemment). Le traitement peut être étiologique, mais bien plus souvent symptomatique, faisant appel aux médications hypnotiques (barbituriques, antihistaminiques) ou anxiolytiques (benzodiazépines) avec des succès variables ; l'abus de ces médicaments, surtout en cas d'automédication, est dangereux car certains induisent une dépendance chimique.

Une stricte hygiène de vie, créant des habitudes régulières, dans laquelle l'activité physique, la relaxation sont pratiquées avec persévérance, la maîtrise corporelle, gestuelle ou respiratoire, l'assistance psychothérapique permettant un rééquilibre de l'activité mentale, telles sont les conditions nécessaires au traitement correct des insomnies psychogènes qui ne peuvent que s'enraciner lorsque la médication hypnotique est seule utilisée.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  INSOMNIE  » est également traité dans :

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Retard de phase »  : […] Le syndrome de retard de phase se présente comme une insomnie d'endormissement de l'adolescent ou de l'adulte jeune, avec un sommeil survenant très tardivement (entre 1 h et 6 h du matin) et un réveil spontané qui se décale en conséquence. Lorsque l'heure du lever est imposée, le réveil est difficile avec parfois une ivresse du sommeil. Il s'ensuit une dette de sommeil importante entraînant une f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/#i_42094

Pour citer l’article

« INSOMNIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/insomnie/