RANKIN IAN (1960-    )

Écrivain écossais, Ian Rankin est né le 28 avril 1960 à Cardenden, un village minier. Durant sa scolarité, un de ses professeurs détecte ses dispositions littéraires et l’incite à poursuivre des études supérieures. Il sera le premier de sa famille à intégrer à dix-huit ans l’université d’Édimbourg pour étudier la langue et la littérature anglaise. Diplômé en 1982, il entame une thèse de doctorat consacrée à l’œuvre de Muriel Spark et à la fiction écossaise. Lui-même commence à écrire des poèmes et des nouvelles, si bien qu’en 1986, il abandonne sa thèse au profit de ses propres créations. Ses livres sont traduits dans vingt-six langues. Cet amateur de rock, grand lecteur de James Ellroy et de James Lee Burke, est un des auteurs de romans policiers les plus populaires du Royaume-Uni.

Avant de connaître le succès, Ian Rankin a exercé, durant les années 1980, les métiers les plus divers : porcher, percepteur, vendangeur, journaliste au magazine musical Hi-Fi Review et aussi, durant quelques mois, chanteur du groupe punk The Dancing Pigs. De 1990 à 1996, il a vécu avec sa famille en France, dans le Périgord, avant de revenir à Édimbourg.

Le protagoniste de son premier roman, The Flood (1986), est un jeune homme qui vit dans un village minier et rêve de partir à Édimbourg. L’année suivante, Ian Rankin publie Knots and Crosses (L’étrangleur d’Édimbourg, 1987) dans lequel apparaît le personnage qui va le rendre célèbre : le policier John Rebus. Dans cette première enquête, Rebus, bien que dans la police depuis quinze ans, est seulement inspecteur adjoint. Chargé d’enquêter sur l’enlèvement de deux fillettes, retrouvées étranglées, il reçoit des courriers anonymes contenant des nœuds de ficelle ou des allumettes disposées en croix. Il fait appel à son frère Michael qui a perpétué la tradition familiale en devenant hypnotiseur de cabaret. Lors d’une séance d’hypnose, Rebus replonge dans un passé qu’il avait occulté, comme son entraînement dans le S.A.S. (Special Air Service) et son [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Pour citer l’article

Claude MESPLÈDE, « RANKIN IAN (1960-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ian-rankin/