HISTOIRE MONDIALE DE LA FRANCE (dir. P. Boucheron)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Débats et polémiques

Conjuguant « l’art du récit et l’exigence critique », le livre réussit donc à renouveler ce genre pourtant très fréquenté qu’est l’« Histoire de France ». Ce pays, tout comme les autres, y apparaît pour ce qu’il est : le produit d’acteurs, d’événements et d’influences venus du monde entier tout autant qu’une nation au destin remarquable. Comment comprendre alors la polémique qu’il a suscitée ? Le contexte – l’ouvrage est publié en pleine campagne pour l’élection présidentielle et ne se cache pas d’être « un livre collectif d’intervention » – est évidemment déterminant. La question de « l’identité nationale » occupe depuis plusieurs années le discours politique, l’enseignement de l’histoire est un sujet sensible et plusieurs candidats à la présidence de la République, notamment François Fillon, font du retour au « roman national » un thème de campagne. En suggérant une autre façon d’écrire l’histoire de France, le livre prend ouvertement parti dans ce débat. La réaction des plus conservateurs ne se fait pas attendre. Le journaliste Éric Zemmour dénonce dans Le Figaro une tentative de dissolution du pays dans une histoire sans races, sans peuple, sans nation, tandis que l’essayiste Dimitri Casali parle d’un « bréviaire de la repentance et de la soumission ». Autre contempteur du livre, l’académicien Alain Finkielkraut accuse ses auteurs de se faire les « fossoyeurs du grand héritage français ».

La réception est à l’inverse favorable dans le milieu universitaire, qui se réjouit d’une initiative qui dépoussière l’objet « Histoire de France » et l’ouvre aux problématiques actuelles. Quelques spécialistes pointent bien sûr un oubli ici ou là, ou une date un peu trop provocante, mais la profession y voit plutôt une entreprise « neuve et de talent » (Jean-Pierre Rioux), « a Buffet of French History », comme l’écrit Robert Darnton dans la New York Review of Books. Pourtant, c’est d’un autre historien, Pierre Nora, le maître d’œuvre des Lieux de mémoire, qu’est venue la critique la plus virulente. Dans une tribune publiée dans L’Obs, il a durement reproché à l’ouvrage sa dimension politique, référence selon lui trop appuyée à la France des migrants et des sans-papiers.

L’été a apaisé le débat et le livre a pris place dans les rayonnages des bibliothèques. Qu’il soit témoin d’un moment de l’histoire politique du pays est une évidence. Qu’il le soit aussi d’un moment de l’historiographie est tout aussi clair. Un tel élargissement des questionnements s’accorde aux attentes et aux nécessités de l’époque. La démarche n’en comporte pas moins des embûches. À embrasser trop large, on prend le risque d’oublier l’ordinaire de tous ceux qui vécurent enclavés, ce qui fut le sort de millions d’habitants de ce pays, d’oublier aussi les dynamiques et les scènes locales. L’ouvrage montre cependant qu’il est encore possible, aujourd’hui et donc demain, d’écrire l’histoire de France.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

2-17 avril 2015 France. Rupture entre Jean-Marie Le Pen et les instances du Front national.

Le 2, Jean-Marie Le Pen, président d’honneur du Front national (F.N.), réitère, sur la chaîne B.F.M.-T.V., ses propos relatifs au « point de détail » de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale que constituent selon lui les chambres à gaz des camps d’extermination nazis. Tenus pour la première fois en septembre 1987, ces propos lui avaient valu d’être condamné, en mars 1991, pour « banalisation de crimes contre l'humanité » et « consentement à l'horrible ». […] Lire la suite

1er-31 octobre 2008 Crise économique mondiale. Réponses à la crise financière

) sur les Perspectives de l'économie mondiale prévoit pour 2009 une croissance mondiale de 3 p. 100 en moyenne, contre 3,9 p. 100 en 2008, mais de valeur quasi nulle pour les pays développés: 0,2 p. 100 pour la zone euro, contre 1,3 p. 100 en 2008 et 0,1 p. 100 pour les États-Unis, contre 1,6 p. 100 en 2008. Le 10, les ministres de l'Économie et des Finances et les directeurs des banques centrales des pays du G7, réunis à Washington, s'engagent à « continuer à travailler ensemble pour stabiliser les marchés financiers et restaurer le flot du crédit pour soutenir la croissance économique mondiale ». […] Lire la suite

11-21 mars 2007 France. Annonce du départ du président Jacques Chirac

En troisième lieu, il évoque les « responsabilités particulières » de la France, « héritées de son histoire et des valeurs universelles qu'elle a contribué à forger ». Elle doit donc « défendre la tolérance, le dialogue et le respect entre les hommes et entre les cultures » afin de garantir « la sécurité du monde »; elle doit aussi « peser de tout son poids pour que l'économie mondiale intègre la nécessité du développement pour tous ». […] Lire la suite

18 janvier 2007 France. Hommage solennel de la nation aux Justes de France

] nous pouvons regarder la France au fond des yeux, et notre histoire en face. » En juillet 1995, à l'occasion de la commémoration de la rafle du Vél' d'Hiv', Jacques Chirac avait déjà reconnu « les fautes commises par l'État » dans la déportation des Juifs.  […] Lire la suite

7-17 janvier 2005 France. Nouveaux propos provocateurs de Jean-Marie Le Pen

), dans lequel celui-ci, interrogé à l'occasion de la commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale, déclare que, en France, « l'occupation allemande n'a pas été particulièrement inhumaine, même s'il y eut des bavures, inévitables dans un pays de 550 000 kilomètres carrés ». Jean-Marie Le Pen présente également la Gestapo sous un jour favorable, remet implicitement en cause l'histoire officielle du massacre d'Oradour-sur-Glane et appelle à l'abrogation de diverses « lois liberticides » qui condamnent notamment le racisme et l'antisémitisme. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dominique KALIFA, « HISTOIRE MONDIALE DE LA FRANCE (dir. P. Boucheron) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-mondiale-de-la-france/