HEY GIRL ! (R. Castellucci)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Présentée en novembre 2006 dans le cadre du festival d'Automne aux Ateliers Berthier de l'Odéon-Théâtre de l'Europe, Hey Girl ! marque une nouvelle étape du parcours artistique de la Societas Raffaello Sanzio. Fondée en 1981 à Cesena, en Émilie-Romagne, par Romeo Castellucci, metteur en scène, plasticien et scénographe, Chiara Guidi, dramaturge, et Claudia Castellucci, écrivain, la compagnie s'oriente dès son origine vers une recherche théâtrale qui assemble différentes expressions artistiques pour élaborer de nouvelles formes dramatiques. La place du texte n'est plus dominante dans la représentation d'une œuvre, fût-elle classique comme Hamlet (1992), L'Orestie (1995) ou Giulio Cesare (1997). Son expression intègre différentes composantes à même d'établir une relation organique avec elle. À partir de là, c'est à travers un assemblage maîtrisé des corps – parfois difformes ou mutilés – et de leurs mouvements, la présence d'animaux, de nouvelles technologies savamment dosées, d'environnements sonores et de musiques prégnantes, que Castellucci vise à établir une relation sensorielle avec les spectateurs. Ses nombreuses études sur la perception visuelle et auditive vont dans ce sens. Dans sa vision du monde qui habite tous ses spectacles, le théâtre apparaît comme un espace de projection dans lequel le spectateur introduit sa propre catharsis – parfois de manière éprouvante, et pouvant conduire au refus des formes représentées. Mais si les images et sonorités produites sont fréquemment violentes, quelquefois difficilement soutenables, elles se situent, pour l'essentiel, de manière cohérente par rapport au propos engagé par le metteur en scène.

C'est en artiste que Castellucci déroute et dérange. Parmi ses spectacles, on a pu voir en France, après Giulio Cesare qui l'a fait découvrir au public d'Avignon, Voyage au bout de la nuit d'après le roman de Céline (1999), Genesi, from The Museum of Sleep (1999), puis Il Combattimento (2000), sur des musiques de Monteverdi et du compositeur contemporain Scott Gibbons. À partir d [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « HEY GIRL ! (R. Castellucci) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hey-girl/