CHALAIS HENRI DE TALLEYRAND comte de (1599-1626)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu d'une très noble famille, Henri de Talleyrand est le représentant type de cette noblesse de cour de la première moitié du xviie siècle, aimant le duel, agitée et brouillonne, qui souffre d'avoir été écartée des responsabilités du pouvoir. Habituée à la liberté politique qu'elle avait eu l'occasion d'exercer lors des guerres de Religion, elle s'est mal adaptée à l'autorité de Henri IV. La jeune génération du début du siècle, imprégnée aussi de cet idéal « chevaleresque » dont les tragédies de Corneille donnent la vision sublimée, s'agite et ne veut pas disparaître. Impliqué une première fois dans une conjuration contre le cardinal, Chalais échappe au châtiment en dénonçant ses amis et grâce à la faveur dont il jouit auprès du roi. Récidivant, il est à son tour trahi par son ami de Lusigny et par Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII. Sa fin tragique sur l'échafaud de Nantes marque l'une des étapes de la déchéance politique de la noblesse de cour face à la montée de la bourgeoisie dans un État qui a de moins en moins besoin d'appuis et de plus en plus besoin de serviteurs. La guerre de Trente Ans, dans laquelle la France s'engage à ce moment, va permettre à cet État de franchir une nouvelle étape vers la centralisation aux dépens des libertés des corps et communes et surtout de la noblesse.

—  Jean MEYER

Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Rennes

Classification

Pour citer l’article

Jean MEYER, « CHALAIS HENRI DE TALLEYRAND comte de (1599-1626) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-chalais/