MACKINDER HALFORD JOHN (1861-1947)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Géographe britannique né le 15 février 1861 à Gainsborough (Lincolnshire) et mort le 6 mars 1947 à Parkstone (Dorset). Sir Halford John Mackinder fut un brillant enseignant, connu pour sa conception géopolitique d'un monde divisé, selon lui, en deux zones : une Eurasie dominante (heartland) et des pays maritimes (maritime lands), c'est-à-dire tous les autres continents, subordonnés à la première.

Mackinder est le fils d'un médecin écossais. En 1880, il entre à la Christ Church d'Oxford où il étudie les sciences naturelles et plus particulièrement la biologie. Il obtient la mention très bien en 1883 et, un an plus tard, la mention bien en histoire moderne. Il fut président de l'Oxford Union. Après avoir quitté Oxford, il s'inscrit à l'Inner Temple, l'une des principales facultés de droit de Londres, et obtient son diplôme d'avocat en 1886. En tant que conférencier pour l'Oxford Extension Movement – une institution créée pour dispenser un enseignement aux personnes ne pouvant suivre les cours de l'université –, il voyage à travers toute l'Angleterre, en particulier auprès des ouvriers du nord du pays, exposant ce qu'il appelle la « nouvelle géographie ». Ses idées particulièrement originales et argumentées, qui font de la géographie un pont entre les sciences naturelles et les humanités, attirent bientôt l'attention. Son Britain and the British Seas (1902, nouv. éd. en 1930), écrit avec style et conviction, fait alors date.

À cette époque, des membres de la Société royale de géographie s'efforcent de promouvoir la géographie au rang de discipline universitaire et de lui ménager une place adéquate dans le système éducatif anglais. Informés du succès remporté par Mackinder, ils l'invitent à venir exposer ses thèses. Il relève le défi, exposant d'une façon très persuasive ce qu'il entend par « le but et les méthodes de la géographie ». En 1887, il devient chargé d'enseignement de géographie à Oxford, le premier poste attribué à cette discipline dans une université britannique. Quand, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MACKINDER HALFORD JOHN (1861-1947)  » est également traité dans :

GÉOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  •  • 6 208 mots

Dans le chapitre « Les pionniers anglo-américains de la géopolitique »  : […] Dans cette perspective, le premier géopoliticien, même s'il n'est pas classé comme tel, est certainement l'amiral américain Alfred Thayer Mahan (1840-1914). Toute sa réflexion est sous-tendue par une interrogation de patriote ou de nationaliste : comment son pays, les États-Unis, peut-il devenir une puissance mondiale ? Mahan étudie la rivalité en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geopolitique/#i_85493

Pour citer l’article

Gerard Roe CRONE, « MACKINDER HALFORD JOHN - (1861-1947) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/halford-john-mackinder/