Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DRUT GUY (1950- )

En devenant champion olympique du 110 mètres haies en 1976, Guy Drut apporta à la France une médaille d’or qui masquait la pauvreté de l’athlétisme français de l’époque.

Guy Drut

Guy Drut

Guy Drut est né le 6 décembre 1950 à Oignies (Pas-de-Calais). Il se révèle en 1969, en terminant quatrième du 110 mètres haies des Championnats d'Europe. En 1972, à l'occasion des jeux Olympiques de Munich, il obtient la médaille d’argent sur cette épreuve (13,34 s, battant le record d'Europe de l'Italien Eddy Ottoz, 13,44 s en 1968), étant seulement devancé par l'Américain Rod Milburn (13,24 s). En 1974, il est champion d’Europe. En 1975, il s'attribue le record du monde (13 s, chronométrage manuel). Favori de l’épreuve aux jeux Olympiques de Montréal en 1976, il ne craque pas le jour J. Malgré le retour du Cubain Alejandro Casanas, il remporte la médaille d’or (13,30 s) du 110 mètres haies, devant Casanas (13,33 s) et l'Américain Willie Davenport (13,38 s). Il est le premier Européen vainqueur de cette épreuve aux Jeux.

Refusant l'hypocrisie, Guy Drut déclare ouvertement qu'il touche de l'argent pour courir. Sa franchise lui vaut d'être radié par la Fédération internationale. Sa carrière sportive prend fin.

Par la suite, Guy Drut se lance en politique. Élu député en 1986, il est ministre de la Jeunesse et des Sports de 1995 à 1997 dans le gouvernement d'Alain Juppé, après la victoire de Jacques Chirac à l’élection présidentielle.

En 1996, Guy Drut devint membre du Comité international olympique. Il se retira provisoirement de cette organisation en 2005, pour ne pas nuire à la candidature de Paris à l'organisation des Jeux de 2012, car il venait d’être condamné dans l'affaire des marchés publics d’Île-de-France. Il fut amnistié par Jacques Chirac en 2006.

— Pierre LAGRUE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Guy Drut

Guy Drut

Autres références

  • FRANCE - L'année politique 2006

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 2 972 mots
    ...un revirement de l'opinion à son égard et un affaiblissement corrélatif du chef de l'État, dont par ailleurs la décision d'amnistier l'ancien ministre Guy Drut, fin mai, contestée par ses alliés les plus fidèles, devait susciter un certain émoi dans l'opinion. Plus encore, le fait que Nicolas Sarkozy...

Voir aussi