GUIBERT DE NOGENT (1053-1124)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Moine et chroniqueur. Issu d'une famille de petite noblesse picarde, Guibert reçut une éducation soignée et notamment une culture classique assez remarquable. Moine à Saint-Germer (1064), puis élu abbé de Nogent-sous-Coucy (1104), il ne cessa d'étudier, accordant sa préférence à la grammaire et à la théologie, et fréquentant tout particulièrement les écrits de saint Augustin, dont la pensée inspira de manière très sensible ses propres ouvrages théologiques. Il ne cessa de voyager et d'entretenir avec quelques autres personnalités influentes (saint Anselme de Cantorbéry, saint Norbert) des relations suivies et fructueuses.

Il entreprit, vers 1114, de rédiger l'histoire de sa vie (De vita sua sive Monodiarum libri tres), non dans un dessein de justification ou de glorification, mais pour se mieux connaître et parvenir ainsi plus sûrement à la sainteté. Cet ouvrage a assuré la célébrité de Guibert ; il avait également composé des sermons, des poèmes, des commentaires de la Genèse et des Prophètes, une vie de la Vierge et un traité de la virginité, une réfutation de l'opinion des Juifs sur l'Incarnation, un ouvrage sur les reliques, etc. Ouvert au monde et informé de celui-ci, moraliste sans raideur et théologien sans système, Guibert de Nogent est l'un des représentants les plus caractéristiques de la génération qui fit du xiie siècle un temps de renaissance intellectuelle. Les faits qu'il rapporte sont passés au crible d'un esprit véritablement critique : il fond habilement les récits entendus, notamment pour la première Croisade dans les Gesta Dei per Francos, et les témoignages rédigés aux œuvres des historiens précédents pour donner, en marge de son autobiographie, une chronique de son temps. La solidité de sa culture classique, renouvelée par la lecture constante des Anciens, donne, d'autre part, à cette œuvre d'historien une réelle valeur littéraire.

—  Jean FAVIER

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, directeur général des Archives de France

Classification

Pour citer l’article

Jean FAVIER, « GUIBERT DE NOGENT (1053-1124) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guibert-de-nogent/