GROUPES SANGUINS : KARL LANDSTEINER

Karl Landsteiner (1868-1943), médecin viennois en même temps que biochimiste, fut un précurseur de l'étude moléculaire des maladies. Son nom reste surtout attaché à la découverte des groupes sanguins en 1901, pour laquelle il reçut le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1930. On savait depuis des années que lorsqu'on mélange les sangs d'animaux différents les globules rouges s'agglutinent et éclatent. Landsteiner avait constaté qu'une réaction semblable pouvait survenir, mais ne survient pas toujours, quand on mélange le sang de deux humains différents. Le grand mérite de Landsteiner fut de classer les sangs humains en groupes, bien connus maintenant sous le nom de groupes sanguins A, B, AB et O, et de montrer que la transfusion sanguine était sans risque chez des personnes possédant un sang du même groupe. Il devait établir que ces groupes étaient génétiquement définis et établir l'origine de la réaction d'agglutination. Cette découverte d'immense importance théorique et pratique fut prolongée par celle du système Rhésus et par l'étude de la composition biochimique des molécules formant les groupes sanguins. Les molécules des groupes sanguins sont des sucres et cette constatation devait amener Landsteiner à introduire la chimie dans l'immunologie avec la mise au point des antigènes de synthèse, encore appelés haptènes, qui ont permis l'essor de larges pans de l'immunologie.

Karl Landsteiner

Karl Landsteiner

photographie

Le médecin autrichien Karl Landsteiner (1868-1943), père de l'immunologie sanguine, définit les groupes sanguins A, B et O, et fait avancer la recherche sur le traitement de la syphilis et de la poliomyélite. Il reçoit le prix Nobel de médecine en 1930. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Gabriel GACHELIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « GROUPES SANGUINS : KARL LANDSTEINER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupes-sanguins-karl-landsteiner/