Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COMBE-NÈGRE GROTTE DE, Lot

Le 24 mars 2001, trois spéléologues, J.-L. Huvier, J. Magdeleine et C. Mommeja, découvraient des peintures pariétales dans une grotte près de Frayssinet-le-Gélat (Lot). L'étude scientifique en cours est menée par Jacques Jaubert et Michel Lorblanchet.

La cavité est située à la limite du Quercy et du Périgord, au lieu dit Combe-Nègre. Son développement total est d'environ 200 mètres. Deux galeries principales s'étendent sur deux étages réunis par une galerie transversale.

La galerie inférieure (Combe-Nègre 1), d'une vingtaine de mètres de longueur, possède à son extrémité cinq peintures noires : une petite main négative, deux chevaux superposés, un bison de 13 centimètres, un groupe de 13 ponctuations rondes ou ovales. Dans cette galerie, toutes les figures ont été exécutées avec le doigt enduit de colorant (oxyde de manganèse ?).

La galerie supérieure (Combe-Nègre 2), plus vaste et plus accidentée, contient 300 ponctuations noires de 2 à 3 centimètres de diamètre, organisées en lignes horizontales ou verticales parallèles, réparties en plusieurs panneaux. La technique picturale utilisée à Combe-Nègre 2 est vraisemblablement la même que dans la galerie inférieure, mais cela reste à confirmer.

Les peintures de Combe-Nègre peuvent être intégrées à la phase archaïque des grottes ornées quercinoises, qui comprend les figurations des grottes de Pech-Merle, Cougnac, Les Fieux, Les Merveilles, Roucadour, Le Travers-de-Janoye, Le Moulin-de-Laguenay.

Grotte de Combe-Nègre 1, Frayssinet-le-Gélat, Lot - crédits : Encyclopædia Universalis France

Grotte de Combe-Nègre 1, Frayssinet-le-Gélat, Lot

Le premier art pariétal du Quercy montre, en effet, une abondance de ponctuations disposées en motifs géométriques, souvent associées à des mains négatives. Les conventions de style des animaux de Combe-Nègre (allongement du corps, réduction de la tête, barres corporelles sur l'encolure ou le ventre symbolisant des colorations de pelage) se remarquent notamment sur les chevaux, le félin de la grotte de Pech-Merle (Lot) et les cerfs mégacéros de Cougnac (Lot).

La grotte de Frayssinet-le-Gélat se place au centre géographique du groupe de grottes ornées périgordiennes qui s'étend de Pech-Merle (Lot) à Cussac (Dordogne), c'est-à-dire depuis les causses du Quercy jusqu'au Périgord méridional. Compte tenu des datations au radiocarbone du colorant lui-même de Pech-Merle et de Cougnac, une date d'environ 25 000 B.P. peut être proposée pour l'ensemble pariétal de Combe-Nègre.

Les recherches en cours à Frayssinet-le-Gélat et dans d'autres grottes ornées quercynoises (notamment à Roucadour, Lot) permettront de confirmer et de préciser cette première conclusion.

— Michel LORBLANCHET

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Grotte de Combe-Nègre 1, Frayssinet-le-Gélat, Lot - crédits : Encyclopædia Universalis France

Grotte de Combe-Nègre 1, Frayssinet-le-Gélat, Lot

Voir aussi