LOUGANIS GREG (1960- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Américain Greg Louganis est considéré par beaucoup comme le plongeur le plus doué de l'histoire.

Greg Louganis

photographie : Greg Louganis

photographie

Greg Louganis, ici lors des championnats nationaux de plongeon aux États-Unis en 1988, connut une célébrité inédite pour un champion de plongeon, une discipline qui fait très rarement la une de l'information sportive. 

Crédits : Mike Powell/ Allsport/ Getty Images

Afficher

Né le 29 janvier 1960 à San Diego (Californie) des amours de deux lycéens, Gregory Efthimios Louganis est abandonné par ses jeunes parents et adopté très tôt. L'enfant s'initie à la danse et au saut acrobatique (tumbling), disciplines qui lui permettront par la suite d'exécuter avec grâce tous les plongeons et de réaliser ces figures sans effort apparent.

Lors des jeux Olympiques de Montréal en 1976, Greg Louganis remporte, à l'âge de seize ans, une médaille d'argent en haut-vol (10 m), se voyant seulement devancé par l'Italien Klaus Dibiasi, alors au faîte de sa forme. Trois ans plus tard, aux jeux Panaméricains, il décroche l'or au tremplin (3 m) et en haut-vol. Il aurait dû être le favori des jeux Olympiques de Moscou en 1980, mais il ne peut pas y participer en raison du boycottage américain décidé par le président Jimmy Carter. Lors des Championnats du monde de natation en 1982 à Guayaquil (Équateur), il devient le premier plongeur à se voir attribuer la note parfaite, 10, par tous les membres du jury.

Aux jeux Olympiques de Los Angeles en 1984, Greg Louganis remporte les deux épreuves de plongeon : au tremplin de 3 mètres, il s'impose devant le Chinois Tan Liangde ; en haut-vol, il obtient la médaille d'or devant son compatriote Bruce Kimball. Quatre ans plus tard, aux Jeux de Séoul, lors d'un plongeon comptant pour l'épreuve de qualification à 3 mètres, sa nuque heurte le tremplin – une image qui a fait le tour du monde –, provoquant une blessure qui nécessite plusieurs points de suture. Le lendemain, néanmoins, il est de nouveau en lice et gagne l'épreuve. La semaine suivante, il remporte la compétition de haut-vol, devenant le premier plongeur à conserver son titre olympique dans les deux épreuves. Louganis prend sa retraite sportive après ces Jeux, avec à son palmarès le nombre record de treize titres de champion du monde.

En 1994, Greg Louganis annonce publiquement qu'il est homosexuel et révèle l'année suivante qu'il est atteint du sida. Il publie son autobiographie, Breaking the Surface, en 1995.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LOUGANIS GREG (1960- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/greg-louganis/