GÖTEBORG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deuxième ville suédoise, située sur le magnifique estuaire par où le Göta älv, déversoir du lac Väner, débouche sur le Kattegat. Plusieurs ports s'étaient déjà succédé sur cet estuaire ; Göteborg, fondé au début du xviie siècle les supplanta tous ; siège de la Compagnie des Indes au xviiie siècle, il se développa rapidement, et, peu après, la construction du Götakanal en fit le débouché de la Suède centrale. Aussi le trafic n'a-t-il cessé de croître, faisant de Göteborg le premier port suédois, toujours libre de glace. Le port commercial est doublé d'un grand port de pêche. Les industries de toutes sortes se sont multipliées : industries mécaniques (automobiles Volvo, roulements à billes, Svenska Kullager Fabriken, ou S.K.F., fondé à Göteborg en 1907), textiles, chimiques, conserveries, papeteries. La ville resta longtemps sur la rive gauche, d'abord à l'intérieur des canaux que le soulèvement graduel du continent asséchait peu à peu et transformait en boulevards, puis s'étendant au-delà vers l'ouest et le sud. Le grand problème était celui de la traversée du fleuve, que la ville mit longtemps à franchir : il fallut construire des ponts en donnant une grande hauteur aux arches pour ne pas gêner la navigation. Les quartiers industriels se sont installés dans les vallées affluentes (Mölndal). Dans la zone d'influence de la ville, on trouve les pêcheries du Bohuslän, les centres textiles développés autour de Borås, et la vallée amont du Göta älv n'est qu'une longue rue d'usines dépendant de Göteborg. La ville elle-même comptait 493 500 habitants en 2007, et l'agglomération du grand Göteborg plus de 800 000 habitants.

Suède : carte administrative

Suède : carte administrative

carte

Carte administrative de la Suède. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Georges CHABOT

Écrit par :

  • : directeur honoraire de l'Institut de géographie de l'université de Paris

Classification


Autres références

«  GÖTEBORG  » est également traité dans :

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La Suède centrale »  : […] La Suède centrale comprend au nord, dans le district de Kopparberg, une zone où la présence de mines avait suscité une industrie renommée et qui en garde la marque. Il y avait là des mines d'argent, des mines de cuivre à Falun , il reste des mines de fer autour de Grängesberg. L'acier que l'on obtenait grâce au charbon de bois de résineux était célèbre en Europe, où il était exporté. Le Bergslag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_41259

Pour citer l’article

Georges CHABOT, « GÖTEBORG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/goteborg/