GO-SHIRAKAWA-TENNŌ (1127-1192) empereur du Japon (1155-1158)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Empereur du Japon (1155-1158), né le 18 octobre 1127 à Kyōto, mort le 26 avril 1192 à Kyōto.

Go-Shirakawa-tennō, ou Go-Shirikawa (tennō signifie empereur), dont le nom personnel est Masahito, accède au trône en 1155, lorsque son frère l'empereur Konoe (1139-1155, règne 1142-1155) meurt. Un an plus tard, au décès de son père, l'empereur retiré Toba (1103-1156, règne 1107-1123), son troisième frère, l'ex-empereur Sutoku (1119-1164, règne 1123-1142), organise une tentative de coup d'État. En effet, successeur de Toba, Sutoku abdique en 1142 sous réserve que son propre fils règne à la suite de Konoe. Or le choix de Toba se porte sur Go-Shirakawa. D'où la vengeance de Sutoku à l'origine de la rébellion de Hôgen (1156), dont Go-Shirakawa sort vainqueur.

Après son abdication officielle en 1158, Go-Shirakawa entend conserver le contrôle de l'État, au même titre que la plupart de ses prédécesseurs retirés. Mais sous son règne, le pouvoir politique passe de la cour impériale à la classe des guerriers installés dans les domaines provinciaux. La réalité du pouvoir revient ainsi au samouraï Taira no Kiyomori, commandant des armées victorieuses de la rébellion de H̄ogen. Kiyomori saisit l'opportunité des troubles de Heiji (1159-1160), qui l'opposent au puissant clan des Minamoto adversaires de son autorité, pour s'arroger le pouvoir absolu.

Familier des complots et autres manigances destinés à servir son pouvoir, Go-Shirakawa ne bénéficie pas de la confiance des Taira. En 1179, en représailles à sa tentative visant à confisquer les propriétés des enfants décédés de Kiyomori, celui-ci l'oblige à rester confiné dans son palais. Malgré l'appel à la révolte lancé par le guerrier Minamoto no Yoritomo contre Taira no Kiyomori en 1180, qui se solde par l'élimination des Taira en 1185, Go-Shirakawa ne parvient pas à restaurer l'intégralité de la puissance impériale.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  GO-SHIRAKAWA- TENNO (1127-1192) empereur du Japon (1155-1158)  » est également traité dans :

MITSUNAGA TOKIWA (fin XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 1 150 mots

Dans le chapitre « Go-Shirakawa et le « Nenjū gyōji » »  : […] Au milieu du xii e  siècle, l'empereur Go-Shirakawa (il régna de 1155 à 1158 et mourut en 1192) s'efforça de poursuivre son propre jeu politique, en dépit des luttes entre les guerriers Minamoto et Taira et des prétentions des Taira vainqueurs à prendre la place des Fujiwara. Comme ses prédécesseurs, le dernier des insei fut un grand amateur d'art et fonda de nombreux monastères bouddhiques. Alor […] Lire la suite

Pour citer l’article

« GO-SHIRAKAWA-TENNŌ (1127-1192) - empereur du Japon (1155-1158) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/go-shirakawa/